mer. Nov 18th, 2020

Je veux être Maire, moi aussi mais je ne peux pas !…par Ahmed Mehaoudi..

 C’est la plus belle phrase qu’on puisse entendre par les temps qui courre!

Hier , avant de dormir , il y a une pensée qui est venu provoquer mes neurones …Je me suis dit moi aussi je peux devenir maire puisque je suis citoyen sauf que moi je n’ai pas de Parti ou des gros sous pour me présenter et je sais qu’en secret même mes amis ne voteront pour moi …Imaginez un pauvre comme moi , célibataire , qui n’a pas les moyens de subvenir à ses besoins , imaginez que je cherche une utopie : devenir un maire dans ma ville !

Je crois qu’il me faut un psychiatre !Je dois guérir de cette folie des grandeurs .Je n’ai pas les conditions pour être maire .D’abord je suis très maigre , un costume avec cravate c’est pas assorti avec ce statut , je ne sais pas commander , je suis timide , je ne sais     les gestes protocolaires qu’il faut ^figurer dans les grandes rencontres nationales ou même lors d’une réunion du conseil .En  plus je fréquente que des amis sans situations , généralement chômeurs ,   ou des intellectuels rejetés par les gros bonnets du milieu de l’Elite , on vit comme des  pestiférés dans des cafés de quatre sous . Les notables ne nous connaissent pas, ils ne nous fréquentent pas .Imaginez que je commence à tourner autour du  grand de la ville, hôtel à 5 étoiles  au milieu des rands entrepreneurs et des milliardaires alors que je n’ai même pas de quoi payer un café  sans parler que je ne sais pas comment on fait des affaires ni comment jouer dans ce milieu de l’apparence. Apparemment dans cette sphère tout le monde semble honnête et tous les journaux disent que c’est la dedans que les pots de vin coulent à flots, c’est que « la bouffe » fait légion …Je ne m’imagine pas être compétent  à devenir le premier magistrat de la ville. Jurer la main sur le Coran, mettre sa vie au service des administrés sous sermon, puis être dans un tourbillon où  sans qu’on le veuille on peut aller vers le chemin du mal. Cela fait froid au dos rien que d’y penser…Je me connais ! Ma mère et mon père m’ont enseignés à aimer le bien et respecter le bien d’autrui , à ne jamais prendre un sou qui n’est pas le mien , enfin ils m’ont éduqués pour être un homme honnête  , j’ai été à l’université , je suis licencié en lettres,  je cherche encore à me caser , je vis sous le toit de mes parents , c’est eux qui me financent alors qu’est-ce qui me prend d’un coup de vouloir être Maire , laissons çà à ceux qui savent naviguer et ce milieu en générale ses eaux sont troubles , dangereux comme un fond marin . En vérité , j’ai pas l’envergure  , je préfère voter , élire un autre et obéir que d’être obéi et un jour on finir par me maudire , perdre mon âme , m’égarer dans la réussite sociale , la respectabilité , participer au grand festin ,  être applaudit un jour et hué l’autre , et quand je rentre chez moi je sois les doigts se pointer sur moi et je suis sur du jugement de chacun et puis si j’aurai un mandat de 5 ans , finirais honnête comme j’ai commencé ?  Le peuple bénira t-il mon action pour l’émancipation de la cité dans y tous les domaines culturelles, sociales, administratifs, financiers etc…Saurais-je être un bon Maire ? Là vraiment je sens que je suis loin de ce niveau , loin de cette responsabilité , non j’abandonne ce rêve fou .Mais je suis sûr d’une chose  si je deviens Maire par hasard , ne comptez pas sur moi pour réaliser toutes les promesses à conditions cependant  que tout le monde croit aux lois et à la justice et comprennent qu’il y a un jugement dernier devant Allah et que chacun sera jugé selon ses actes surtout qu’un Maire  sera jugé deux plus que ses  électeurs …De toute façon , je conseille au Maire qui gère « chaque nuit avant le dormir , faites le bilan de la journée en toute conscience et conviction pour se corriger et ne pas tomber dans le pièges des satanas déguisés en homme  » Bonne chance , monsieur le Maire !

 

Ahmed Mehaoudi