dim. Nov 22nd, 2020

KOUIDER , profession chômeur!

C’est le matin, Kouider  se réveille mal  car trois factures ont frappé à sa porte, celle de l’électricité, du gaz et de l’eau. Il garde son calme devant son épouse pour ne pas montrer sa panique, il enfile sa vieille veste en cuir, sort de chez lui en direction du café, lieu idéal pour réfléchir et trouver comment s’en sortir , de ce piège…Le voilà maintenant  attablé, sirotant un café presse, la tête martelant les trois sommes des trois factures…Il a 24 h heure pour trouver une solution …Le café est plein à craquer, les visages sont tantôt gais , tristes ou décomposés , chacun jouant un rôle convenable en publique ..Kouider lui, fume d’un coup trois cigarettes d’affilé, il cherche dans les regards celui qui aurait la bonté de l’aider…Il sait que le sujet Argent est le plus craint de tous les sujets  qu’on soit pauvre ou riche …Le pauvre tend la main, le riche fait de même …Le pauvre pour une miche de pain, le riche de peur de faire faillite et tous les deux  ont peur, de cette peur abstraite  qui n’a pas de mot pour s’expliquer…On est pauvre on ne sait pourquoi, on est riche, c’est tout autant..Pour Kouider ,il n’est ni pauvre ni riche , il vient très récemment de perdre son emploi pour des raisons simples , le chef de  service l’a provoqué, il s’est énervé , il lui a rentré dedans d’un coup de tête , il a été renvoyé sans sommation …Un gardien de nuit çà se remplace comme un fusible , il n’a pas d’épaule , les gros bonnets ne vont pas s’intéresser à un rien du tout comme lui surtout par les temps qui courre . Et puis  il n’a pas les moyens de corrompre , même pas les moyens de pleurer car pense t-il « y a que cette dignité du nif » , il ne lui reste que çà  comme fortune pour se dire j’ai au moins une valeur humaine .Il n’aime pas la pitié ,ni de courber  l’échine , son père un chahid de la Nation lui a légué cet héritage  alors qu’il était dans le ventre de sa mère , aujourd’hui il a la cinquantaine , il ne sait pas s’il a vécu son enfance , sa jeunesse .. Les souvenirs qui viennent le piquer souvent sont seulement des instants de ne pas avoir mangé à sa fin ,ni pu atteindre des moments de luxe , aller en Europe , voyager dans le monde , vivre les hôtels chics , rien de tout cela , il passait son temps à parler football , d’être heureux quand l’USMBA gagne , malheureux quand elle perd , comme une victoire compensait sa misère et une défaite la lui rappelait …Il s’est marié sans avoir connu sa femme , un mariage de raison .Sa mère voulait le marier ,il a dit oui sans réfléchir s’il l’aime ou pas .il s’est dit une femme c’est fait pour servir son mari , y a pas de philosophie à faire , et lui sera un bon mari .Il va à la mosquée , fait sa prière quotidienne , rentre tôt chez lui  , reste devant la télé jusqu’au sommeil ..Une vie simple , modeste , certes triste mais il gagne la tranquillité ,il ne fait pas de politique , vote  pour  ne pas avoir des problèmes avec l’administration , souvent il répète  que les élus c’est un coup de chance , on peut tomber sur un élu honnête comme on peut tomber sur un  élu louche , mais il sait que sa vie sera comme elle se déroule avec ou sans élus …Son père est mort pour que lui sera heureux et il ne l’est pas ..se révolter, son père a fait la révolte, il est mort , il n’a rien eu et  son fils n’est pas mieux, il est toujours malheureux…Seul les bienfaits d’Allah sont les authentiques, tout le reste, on te prend un centime pour qu’on te prenne vingt fois plus..Mais Kouider au fond de son cœur n’a qu’un rêve, celui de léguer à ses enfants ce que sont père lui a légué  la dignité et  l’honnête …On ne dira pas s’il va trouver l’argent pour payer ses factures ,une chose est sûr , Kouider  continuera son bonhomme de chemin  , il n’a plus de boulot , il en cherche cependant il constate  que la solidarité entre algériens du temps de la colonisation n’existe plus , que l’argent a remplacé les valeurs  humaines , que l’homme devient un loup pour l’homme , il sait aussi  qu’il est musulman et il a le devoir de penser  aux autres comme à lui-même ..

Alors chaque matin il se dit Hamdoulilah qu’Allah soubhannou me donne de la force pour résister  au découragement. Il  comprend que  tout à l’heure il rentrera bredouille à la maison…IL mettra sa tête sur l’oreiller et priera Allah de faire en sorte que demain ce sera un jour de chance …Il trouvera un boulot ! Employeurs  ,  répondez à  la prière de Kouider  le sage…

Par Ahmed Mehaoudi