sam. Jan 9th, 2021

La direction des forêts dans le collimateur des enquêteurs : l’arbre qui cacherait la forêt à scandales.

Les services de la Gendarmerie nationale de la Wilaya de Sidi-Bel-Abbés chargés des enquêtes d’investigation, ont entamé une série de procédures permettant à ses agents d’entendre une caste de hauts fonctionnaires de la direction des forêts de chef lieu de Wilaya sur des affaires douteuses mettant ces fonctionnaires en pull-position des incriminés vu leur statut et leurs pouvoirs de décision.

Selon les informations en notre possession, la Gendarmerie nationale aurait été destinataire de plusieurs lettres anonymes émanant probablement de personnes au fait de ce qui se cache dans les dédales de cette forêt dense, des lettres certes anonymes mais d’une importance capitale vu la précision des informations fournies à l’exemple d’un contrat de reboisement de quelques 1400 hectares octroyé à un privé, ou un autre marché signé pour l’acquisition de 5000 plants d’arbre destinés au reboisement des pourtours du lac Sidi M’Hamed Benali ainsi que d’autres affaires similaires qui auraient violé le code des marchés.

Les enquêteurs sont pour le moment au stade préliminaire des prises des déclarations sur P.V de ces responsables avant de passer au stade crucial qui consiste à scruter tous les dossiers ayant mobilisé l’argent du budget qui a été alloué à ce secteur, par une analyse minutieuse de toutes les pièces constituant ces dossiers est ce, par des d’experts en la matière dépêchés sur les lieux.

La question pertinente qui reste à poser serait, pourquoi le fait de dénoncer ne soit pas protégé par la législation en vigueur afin de lutter efficacement contre le cancer de la corruption qui ronge la pérennité de l’état ?

Ceci dit, si scandale il y aurait, serions-nous devant un précédent qui va ôter l’arbre qui cache la forêt où semble-t-il, pullulent des bipodes cupides, infidèles à l’honneur de la haute responsabilité pour laquelle ils ont été nommés ?.

Affaire à suivre…

Fouad. H