lun. Mai 25th, 2020

La gazelle et l’hyène de retour à Sidi-Bel-Abbes !

Parmi les espèces faunistiques en voie de disparition vivant dans nos forets du Sud celles de  250px-Cuvier's_Gazellenotre région (Sidi-Bel-Abbes )telles que la gazelle des montagnes(gazella cuvier) et l’hyène rayée(hyena hyena) viennent de renaitre dans les différents secteurs forestiers tels que Moulay Slissen – Zegla Bouyettas et Tenira cette remarque a été observée par la présence d’un nombre assez important qui se comporte merveilleusement à l’intérieur des forets ,malgré les menaces de disparition cette situation alarmante trouvait son explication dans l’exploitation abusive et démesurée de cette inestimable richesse par une extension de braconnage qui s’exerce en force et sans retenue par les braconniers pour le seul plaisir de chasser.
Il relève que ces dernières années qu’une soixantaine de troupeau de gazelles et d’hyènes ont été recensés dans les différentes forets de notre région d’où il a été enregistré la présence d’une soixantaine de hardes composées chacune au nombre allant de 07 jusqu’à 15 gazelles identifiées (gazella de cuvier) ainsi de plusieurs meutes d’hyènes rayées d’après les déclarations des riverains et les amis de la nature qui relèvent aujourd’hui avec un immense bonheur ; de voir réapparaître Ces espèces vivant dans nos forets qui reconquirent nos milieux forestiers et monticoles telle que :
hyène L’hyène rayée qui pousse des hurlements dont le nom scientifique est Hyaena hyaena ce charognard qui se nourrit essentiellement de restes (carcasses) d’animaux tués par d’autres carnivores joue un rôle important dans l’équilibre écologique et la préservation de l’hygiène des milieux naturels. C’est une espèce protégée par la loi n° 05-06 du 15 juillet 2006. Ce mammifère mesure jusqu’à 120 cm et peut peser 45 kg.
La gazelle de cuvier comme son nom l’indique « GHEZALA » est endémique aux plateaux et aux forets par ces caractéristiques morphologiques de Gazelle famille des antilopes, elle est élégante et sensible, d’assez grande taille, reconnaissable à ses larges bandes brun clair et sombre le long des flancs, son ventre et arrière-train blanc et sa queue noire. Elle a une tâche noire proéminente sur le bout du museau. La face est clairement striée et les oreilles sont pâles, longues et étroites les cornes sont longues (25 à 37 cm) et bien annelées chez les deux sexes; Les femelles sont plus petites que les mâles (poids moyen des femelles = 30 kg, des mâles = 35 kg, la durée de vie varie entre 10 et 15 ans.
Le nom de gazelle est dérivé de l’arabe ghazala. Les califes, qui étaient les souverains de l’empire musulman, faisaient venir les plus jolies gazelles et les laissaient vivre en liberté dans leurs vastes palais ,pour arriver à un résultat recherché quant à la survie de ce patrimoine cynégétique, l’implication de la société civile ainsi que l’administration devront œuvrer pour la conservation et la sauvegarde de cette créature emblématique de la beauté en instaurant une sensibilisation active , organiser des rencontres et conférences en associant les amis de la nature , la fédération et les associations de chasse ainsi que les riverains d’apporter leur contributions de préserver les milieux floristiques et faunistiques . Aimer la nature c’est défier la pollution !

Sujet traité par El FIZAZI –Guendouz
Conservateur divisionnaire des forets en retraite