ven. Oct 18th, 2019

L’abattage de plus de 15 arbres , Un crime écologique environnemental au C.F.P.A Aliaoui Kheira à Sidi Bel Abbés

71536580_663813940808378_5513302552684265472_n.jpgUne double inquiétude  est exprimée  pour  le CFPA de la « Martyr Aliaoui Kheira »  et parmi les protestataire et défenseur de l’environnement Mr Touhami Boumédienne, Professeur  d’environnement  et  membre du bureau national  de l’Organisation algérienne pour l’environnement et la citoyenneté (APEC), vient en ces qualités  dénoncer premièrement  un  crime environnemental, au sein du centre de formation professionnelle « Aliaoui Kheira » de Sidi Bel Abbès, qui a constaté  que sur simple  décision du  directeur  du centre Mr Khalid Baghdad, l’abattage de  15 arbres ont été  fait  apparemment sans  motif valable et  sans respect des lois et normes en vigueur.

 Un agissement irresponsable, détruisant en  quelques minutes  des arbres  agé entre 20 et 30 ans  pour prendre forme et  assurer ombrage et oxygénation, contre les conditions climatiques qui voient le mercure monter de plus en plus. Cette décision de couper les arbres semble  être en contradiction avec le  lancement par le ministre de  l’agriculture  du  projet du barrage vert.

Alors que la  responsabilité  du directeur  est de s’inquiéter de la formation qui devrait avoir lieu, dans ce centre  au lieu de laisser le temps passer et ne pas chercher les  raisons, qui ont oublier  la réalisation de ce projet alors  que ledit centre en mesure de supporter 2500 stagiaire est fermé  et laissé à l’abandon dans son état initial, depuis 7 ans, pour  projet de  reconstruction d’un nouveau  centre plus  moderne, afin de mettre un terme  aux anciennes bâtisses à bases  de produit cancérogène à savoir la « Laine de verre ». Au nom  de l’ensemble des enseignants , qui se trouve à titre  provisoire  au CFPA  « Adjil Miloud »et dans le soucis de faire contribuer le centre au développements  des métiers, par la reprise du projet mis dans les  oubliette, pour des questions d’austérité  illogique qui  ont  beaucoup traîné, alors que les  besoins nécessite des  espaces, pour  former nos jeunes et faire acquérir des spécialités  pour  contribuer au développement économique de la wilaya

De par ce fait un appel est lancé au wali de Sidi Bel Abbès Mr Saci Abdelhafid, pour  rappeler la réglementation en matière  d’abattage d’arbres, certainement sans raison valable et sans autorisation  de la conservation des forets. Comme il insiste auprès du premier responsable de la suite  à donner  à ce  centre de  la martyr « Aliaoui Kheira », non fonctionnel depuis des années, au lieu de redevenir utile dans la formation professionnel.

Par K.Benkhelouf

71536580_663813940808378_5513302552684265472_n.jpg71646537_634289170312163_1530404629769093120_n.jpg