mer. Déc 4th, 2019

L’artiste peintre LALMI Abdelkader dit Kader n’est plus : il vient de s’éteindre à l’hôpital après une longue maladie…Adieu l’artiste !!!!

En cette douloureuse circonstance le journal a décidé de rééditer l’article qui lui a été consacré.

Le journal les échos de Sidi-Bel-Abbès et la radio locale au chevet de Lalmi Kader: l’interview exclusive.

lalmi à publier Hospitalisé en urgence pour des soucis de santé, l’artiste-peintre de l’art plastique, Lalmi Abdelkader alias Kader, est depuis plusieurs jours souffrant et alité au service d’hématologie du CHU Hassani Abdelkader dans un état jugé stationnaire mais avec la bonne prise en charge du staff médical de son cas son pronostic vital n’est plus en jeu.

 

Le journal électronique  » les échos de Sidi bel abbés «  et en collaboration avec notre collègue Menad Sidahmed de la radio locale, s’est rendu à son chevet pour s’acquérir de son état de santé et le réconforter tant soi peu dans ces moments difficiles de sa vie.

 

Nous avons eu à trouver un Kader Lalmi fidèle à lui-même, un homme souriant, plaisant mais surtout habité d’un courage de fer face à son affection en dépit d’une asthénie profonde patente secondaire à sa pathologie.

 

Il nous a bien voulu nous recevoir dans une chambre exigüe avec la modestie spacieuse d’homme chevaleresque, une rencontre amicale et chaleureuse qui aura duré le temps d’une heure, durant laquelle il nous exposa quelques détails concernant sa pathologie, des conditions de ses 4 jours de séjour au sein de cette structure hospitalière et de certains responsables qui ont bien voulu lui rendre visite depuis le premier jour de son admission au service d’hématologie.

 

Lalmi Kader, un natif de la région de M’Sirda Fouaga de la wilaya de Tlemcen située à la frontière Algèro-Marocaine, est venu s’installer en compagnie de sa famille dans la ville de Sidi-Bel-Abbès en 1964 alors qu’il avait à peine 13 ans et où il termine ses études, après une formation à l’ITE d’Oran il entame une longue carrière d’enseignant dans différents établissements scolaires de la Wilaya tout en pratiquant au quotidien son loisir favori devenu par la force d’un don divin et d’un instinct innée  sa véritable passion qui le conduira avec succès vers le monde fantastique de l’art plastique.

 

Aujourd’hui à la retraite depuis plusieurs années, il se consacre pleinement au dessin et à la création artistique, car même en étant alité il lui arrive d’oublier sa maladie pour  ne parler que de son attachement de toujours, de ses réalisations et de ses futurs  projets d’avenir.

 

lalmi à publier 2 À la fin de cette visite inopinée, l’humble et courageux Lalmi Kader a bien volontiers accepté de nous accorder cette interview en exclusivité malgré son essoufflement afin dira-t-il «de répondre à tous mes amis et mes fans inquiets de mon état de santé, en attente de mes nouvelles et désireux de me revoir promptement rétabli».

 

Avant de quitter les lieux, une invitation verbale nous a été donnée par Lalmi Kader afin de le rejoindre à domicile après sa sortie de l’hôpital, en présence de ses proches et de ses amis pour fêter et annoncer la bonne nouvelle de son rétablissement, chose qui nous a honoré et que nous acceptâmes sans hésitation aucune.

 

Cette interview exclusive, comme promis à notre cher ami Lalmi Kader, sera conjointement mise en ligne non seulement par le journal « les échos de Sidi-Bel-Abbès » sur sa page Facebook et sa page électronique mais également diffusée sur les ondes de radio Bel-Abbès sur la fréquence 99.2 FM, est ce à partir de ce jeudi 14 février 2013.

 

Enfin, pour vous tous, nous vous proposons la vidéo de Lalmi Kader filmée le 13 février 2013 à 19h.

 

Fouad. H