jeu. Août 22nd, 2019

Les enseignants de « réserve » exigent une enquête sur les postes vacants.

Ils étaient des dizaines d’enseignants vacataires et contractuels, en colère  à observer, hier, un rassemblement devant le siège de la direction de l’éducation de Sidi Bel Abbés,  pour exiger une intégration automatique dans les postes vacants, auxquels aucune transparence, ni prise de décision équitable, ne semblent être apportés aux nombreux enseignants de réserve du primaire, moyen et secondaire, que l’on traumatise moralement, avec le manque de clarté, auxquels ils se trouvent confrontés d’une année à une autre. Les manifestants ont exprimé leur colère, avec des slogans, traduisant la manière dont sont attribués les postes vacants, avec une gestion irresponsable et arbitraire, que seule une enquête saurait déterminer. C’est la énième fois, où ce monde de l’enseignement de la wilaya, représenté par ces dizaines de professeurs contractuels ou vacataires frustrés et déçus, se sont regroupés devant la direction l’Education nationale, pour tenter d’accéder à l’intérieur du siège, et se faire entendre par le premier responsable de la structure et de  s’enquérir de leur situation à la suite des fausses promesses tenues, sans qu’ils  ne figurent dans les listes et déposer leur habituelle revendication. Mais cette fois-ci, ils insistent pour interpeller le wali, en exigeant l’ouverture d’une enquête sur les mystères des postes vacants », pour lesquels les enseignants de cette catégorie professionnelle, concerne ceux des années 2016,2017,2018. Ils diront que la majorité des wilayas ont régularisé cette situation, sauf ici à Sidi Bel Abbés. Malheureusement, comme à l’accoutumée, l’accès leur fut interdit par le personnel de sécurité, ayant certainement reçu des instructions, en laissant sous-entendre que le directeur est absent. Une légitime revendication, où les protestataires n’ont ni accès à son droit, ni à son caractère prioritaire pour leur type de statut.

Par K. Benkhelouf

66860829_457045181752980_8913842479795535872_n.jpg