lun. Déc 2nd, 2019

Les habitants de Mhadid bloquent une fois encore la circulation !   « le village au grand désespoir »

  •   La  localité de Mhadid , se trouvant  à près de 6km  sur la partie Est de Sidi bel abbes en voulant se rendre vers Zerouala, est rattachée  à  Tilmouni et compte parmi les plus anciens douars de la région, qui sont le plus oublié.  Ce village, connu pour être le lieu de naissance du  « Chahid Boumlik Abdelkaderé, ne  mérite vraiment pas  cet abandon.

    Ainsi, en cette mâtiné du 04 Octobre, la circulation a été coupée  aux usagers de la route, en guise de  protestation, contre les autorités locales, qui sont indifférents, vis-à-vis  de la population et de leur réclamation d’un semblant de développement.

    Depuis  plusieurs années,  ce douar,  est l’objet d’un climat de mécontentement des citoyens à dominance  d’agriculteurs et éleveurs, contre l’absence de commodités, dont ils sont sujets. C’est le  « ras le  bol » général, ou les citoyens, ne cessent de  réclamer,  une prise en charge de leurs éternelles préoccupations.  Les familles,  n’arrivent  pas à comprendre, qu’en 2019, ils demeurent, toujours, confrontés  à des promesses qui ne se concrétisent jamais et à une lenteur  dans la  réalisation, dans tous projets d’aménagement.

    C’est ainsi que nous évoquerons  à travers  l’intervention de Mr Boukarkar Med,  porte parole d’une population qui réside, sous un  monticule, qui n’a pas été  taillée, occasionnant  de temps à autre des effondrements sur ces  habitants, privés  d’électricité,  d’eau potable, d’assainissement, et autre aménagement de voilerie et  qui subissent  particulièrement en hivers, des effondrements et des coulées  de boues et de pierres mettant en danger les familles. « Lorsque nous nous plaignions, le maire ne prend pas en considération notre appel, sous prétexte que tous les habitants doivent venir se plaindre. Une simple délégation ne lui suffit pas » ajoutera t-il.

    Dans  l’autre grand versant du douar 70% de  la population est sans électricité,  l’eau potable est une denrée rare,  servi avec une seule  citerne par jour par la commune et dont le manque est pallié par les revendeurs, avec l’achat de citerne  à plus de 1000 dinars. L’alimentation en gaz naturel  était programmée début 2014, mais dépendant de l’inscription de la DMI. Les réseaux d’assainissement, longtemps sollicités  pour sortir du calvaire des vidanges  régulières des fosses septiques et de leurs conséquences, sont à ce jour non réalisés. A ce  sujet une entreprise a soit disant commencé  les travaux, mais depuis  plus de  5 mois, elle n’a plus avancé.

    Les citoyens  sont indignés contre les retards constatés en matière de réalisation de plusieurs projets de développement de leur localité. Ils réclament, entre autres, la réfection de la chaussée, la réhabilitation du réseau défectueux, les chaussées, non bitumée ou en hivers il faut  le port de botte ou enrouler ses  souliers dans des sachets en plastique, pour pouvoir circuler dans les flaques d’eaux et de  boue ; l’éclairage public cause  de l’insécurité, la réalisation d’un centre de santé dûment doté de moyens matériels et humain. Enfin  la prise en charge des enfants scolarisés en matière de transport scolaire. En globalité, ils dénoncent, l’inexistence d’un cadre de vie pour le moins vivable et réclament leur part de développement. La tension, demeurera, perceptible tant que des actions concrètes ne seraient  pas  mises en pratique.

    Se sentant abandonnés par les pouvoirs publics, les  habitants de Mhadid, relancent, à travers leurs cris de détresse, transmis dans nos colonnes, une solution de leurs vives préoccupations, en  interpellent  le wali et qui de droit, pour  mettre fin à  la souffrance, dans laquelle, leurs familles sont contrainte de vivre, en dépit des nombreux appels.

    71529612_1192791260930581_4882740588434161664_o.jpg
    71738949_1189514271258280_8575092469220245504_o.jpg
    71909152_460324854827260_2455758576392601600_n.jpg
    71702751_2461916833846141_717657570231189504_n.jpg

    45543852_977037602505949_2767268946598952960_o.jpg