sam. Mar 28th, 2020

Les têtes continuent de tomber à l’université de Sidi-Bel-Abbés, Madame Miloua Kheira a démissionné de son poste de directrice.

De sources généralement bien informées, nous venons d’apprendre qu’un haut responsable de l’université Djilali Liabes de Sidi-Bel-Abbés vient de démissionner de son poste de chefferie. 

Il s’agirait de Madame Miloua Kheira nommée depuis longtemps au poste d’administrateur principal et directrice des ressources humaines à l’ITMA.

Si cette démission viendrait à être confirmée, ceci prouve une fois de plus que le ménage à l’UDL à bel est bien commencé sinon comment peut-on justifier et expliquer une telle démission d’un poste aussi convoité au moment où d’autres têtes ont fait les frais d’une gestion tant décriée par le commun des citoyens sinon de se sentir quelque part responsable (coupable) de cette descente en enfer d’un lieu sensé être de savoir et de probité et non d’affaires douteuses et condamnables.

Ceci étant, l’unanimité s’est faite autour de l’idée de savoir pourquoi les enquêtes se sont arrêtées au stade du limogeage alors que normalement celles et ceux qui ont fauté doivent être traduits devant la justice et les biens mal acquis restitués ?

Pour ne citer que le cas de ce soir, il semblerait que cette dame aurait usé de son poste pour recruter bon nombre de ses proches à la bibliothèque centrale et dans d’autres facultés ceci peut-être n’est que la partie émergée de l’iceberg, d’autres investigations plus poussées pourraient aider à quantifier l’ampleur des dégâts occasionnés à cette institution et par la même occasion débusquer ceux qui continuent à se terrer en attendant que l’orage passe.

Affaire à suivre

Fouad. H