jeu. Nov 19th, 2020

Les travaux d’aménagement urbain du périmètre longeant le cimetière « Moulay Abdelkader » vont bon train.

Le mois d’Aout dernier, durant les veillées du mois sacré de ramadan, nous avons eu des réactions très positives de la part de lecteurs de notre page officielle du journal au Facebook, concernant la publication d’un certain nombre de photos prises aux alentours immédiats du cimetière de Moulay Abdelkader et de l’état d’abandon dans lequel se trouvaient certains espaces, aujourd’hui, vu que la collectivité locale a pris en charge ce secteur par le lancement tous azimuts d’un vrai plan d’aménagement urbain , touchant tout le périmètre allant du rond point Boumelik (ex : Campo), aux limites Ouest de l’école régionale de la sûreté nationale, y compris les murs de clôture dudit cimetière et les bordures d’une déviation de oued Mekerra et son pont, il devient utile pour nous d’annoncer l’exécution de ces travaux d’aménagement afin que les riverains de la Mekkera prennent connaissance.

Ces travaux lancés il y a un peu plus d’un mois, se font avec une cadence soutenue, une forte présence humaine, un approvisionnement en matériaux de construction et de réfection des bordures de trottoir et carrelage régulier, une supervision et un suivi quotidiens, de quoi rassurer les nouveaux locataires de la nouvelle cité construite en un temps record pour accueillir les ex habitants des bas fonds d’El Graba (Hai Emir Abdelkader).

L’entame s’est faite dans les normes, car pour une fois, les choses se sont déroulées selon une logique de maître  c’est ainsi que la priorité a été donnée à l’exécution des tranchées nécessaires à la pose des câbles électriques pour alimenter les nouveaux lampadaires servant à l’éclairage public sur une longueur de plusieurs centaines de mètres, et c’est au terme de cette opération que les autres allaient suivre illico-presto.

Une action louable est à noter cependant, c’est celle qui a consisté à rénover les murs de clôture du cimetière qui, vétustes et délabrés sont souvent le théâtre d’éboulements laissant exhiber une nécropole qui devrait être bien entretenue par respect aux morts afin qu’ils puissent reposer en paix.

 

 

Notons enfin que cette opération d’aménagement qualifiée de salutaire pour tout un espace devrait se prolonger à la cité mitoyenne à l’école de police où aucune infrastructure n’a été pensée ou entamée pour le moment à l’exemple d’arrêt de bus, école ou locaux  à usage commercial pour les besoins et la satisfaction des riverains.

 

Fouad.H