ven. Oct 18th, 2019

Paradoxe alarmant, un regard  débordant devant le centre de santé  et l’école « Djebbour Benali »à Hai Boumlik

Devant des cas de figure  similaire à celui, de ce regard d’égout débordant en face du centre de santé de Hai Boumlik (ex Campos) et de  l’école primaire « Djebbour Benali ». l’on ne peut écarter de l’esprit devant ce scandaleux tableau, que les services de l’ONA ou ceux de l’APC semblent, jouer avec le temps et laissent des centaines de  regard et d’avaloir  obstrués de  saleté dans leur état d’obstruction, qui mène aux débordement des eaux usées, au su et au vu de tous le monde.

L e dysfonctionnement de ce  réseau d’égout sanitaire qui recueille les eaux usées provenant des  maisons avoisinantes par  les buz  « d’égout sanitaire latéral », peuvent  être à l’origine  de ce qui fait déborder l’égout collecteur. Et cet état de chose, indispose tout le monde de par les odeurs qui s’y dégagent, les eaux  usées qui envahissent la chaussée, par le piétinement  de cette eau sale, pour pénétrer chez soi, dans le  centre médical ou l’établissement scolaire. Ce débordement dans la plus grande artère n’est inconnu pour personne, et personne ne semble faire l’impossible  pour  traiter cel.

Même si la commune ou l’ONA, venaient à nettoyer, inspecter et réparer régulièrement les réseaux d’égouts, il va sans dire que des problèmes imprévus peuvent occasionnellement survenir, ce qui cause une augmentation du niveau d’eau dans l’égout, qu’on appelle « surcharge ». Ors dans ce type de cas, il s’agit de nettoyage en profondeur, ou beaucoup d’élément peuvent être à l’origine de cet empêchement de cheminement des eaux de manière normale, pour lesquels il faut un  personnel technique spécialisés et si nécessaire l’inscription pour le réaménagement du réseau des eaux usées si nécessaire.

Cependant ce qui est  inadmissible est de voir  que cet état de chose se trouve  à proximité  du centre médico-social, et d’une école de ce quartier et que les responsables de ces infrastructures, se sont manifestés plusieurs fois auprès de ceux qui en ont la charge et personnes n’est  venu intervenir, pour les soulager de cette calamité, qui traine, depuis très longtemps. Mais comme cet état de chose, devient alarmant, les citoyens et le comité de quartiers devraient, ne pas attendre que  « le secours  tombe du ciel ». Cette culture de réagir auprès de qui de droit, doit être l’inquiétude de tous les jours et de ceux qui en sont incommodé.

Les citoyens  de Hai Boumlik, qui se  disent oubliés, pour les décharges  de déchets solides qui jonchent, les deux bords du chemin  qui mène vers l’oued,  qui est lui aussi source d’autres soucis, réclament  l’intervention de qui de droit, pour réparer cette situation. En outre ce quartier qui souffre  aussi de  l’existence d’autres sujets, qui nuisent  au cadre de vie de cette  population, feront l’objet d’écrits, sur lesquels nous reviendrons.

Par K.Benkhelouf

72418487_561267997956432_6352838242370322432_n.jpg
72420633_518495835382968_2064156038302531584_n.jpg
72714775_742673626155719_1827782427267825664_n.jpg
73113448_401227093874502_4031196878858092544_n.jpg