sam. Mar 28th, 2020

Qui en veut au Pr Boudjellal ?(Réponse :à propos des prothèse périmées du service de traumatologie )

Le Professeur Boudjellal (Maitre de conférence de grade A), ex chef de service d’orthopédie au chu de sidi bel abbes de 1998-2008 , est le Premier Professeur en orthopédie promu de la faculté de médecine de sidi bel abbés ,et le 3em Professeur d’orthopédie dans l’Oranie
qui accéda à ce titre en fin 2006 .
Ceci aurait été normalement, aux yeux des Universitaires de sidi bel abbés, une Fierté de la Ville et du Chu ! Mais les évènements qui se sont suivis montrent qu’il n’était pas le Bienvenue, reste à savoir le pourquoi ?
D’abord il est détrôné de son poste de chef de service par un vice de procédure marquant,malgré le rapport de la commission Paritaire des Professeurs-Docents en sa faveur ;cependant la suspension n’a pas tardé, car ceux qui en ont été à l’origine n‘ont pas hésité sur les moyens d’autant plus qu’à l’époque le Président du conseil scientifique avait un poids au Ministère de la santé puisque son frère n’était nul d’autre que Mr le ministre de la santé.

C’est dire que les recours du Pr Boudjellal ont trouvé comme refuge le trou noir,Qui nomme t-on à sa place ? Un Maître assistant qui a 6 mois dans le grade (contrairement à la loi qui régit le secteur hospitalier) !! , ceci n’ayant pas suffit pour que le Pr Boudjellal dépose sa démission, alors on monta de toute pièce une Plainte diffamatoire pour une affaire de « prise en charge » d’un patient où le Pr Boudjellal n’a rien à voir dedans !
D’ailleurs l’enquête du parquet de sidi bel abbés et le tribunal administratif lui donneront raison et mettent à tord la suspension de la part de Mr le recteur de l’université qui n’est d’autre que le Même Président du conseil scientifique de l’époque et l’actuel.
Cette suspension abusive lui a valu d’être écarté du service une durée de 18 mois.
De retour dans le service, le poste de chef est donné à un autre  Maitre assistant qui accéda par la suite au titre de Maître de conférence grade B, inférieur au grade du Pr Boudjellal.
Le Pr Boudjellal tenace pour sa carrière universitaire, même s’il a été réduit au rang d’un résident de fin cursus et empêché du travail scientifique, ne veut surtout pas abandonner le service qu’il a monté ni sa vocation d’universitaire.

Car si le ministère ouvre au concours un poste de Professeur chef de service au chu, logiquement ça revient au plus ancien dans le
grade et qui d’autre est plus ancien dans le grade que le Pr Boudjellal à sidi bel abbés ? Ne cherchez pas, il y’en en a pas !
Alors comment faire pour l’écarter de ce Concours ? Puisque tous les moyens sont bons, pourquoi pas la calomnie pour entacher sa réputation et pour qu’elle soit un peu crédible, il faut qu’elle émane de responsables du chu ou de l’université ! Et Hop le 24/02/2012
comme par hasard tous les quotidiens sortent un article qui cri au scandale « des Prothèses Périmées » dont le 1er responsable est un Pr ex chef de service !! , comment une correspondance interne s’est elle trouvée chez ces journaux ?Pourquoi voudrait-on la tête du Pr Boudjellal ? Qui est derrière ces manipulations ? à qui profite le crime ?

Hassani

[email protected]

 

A propos des prothèses périmées du service de traumatologie Le ministère de la santé  autorise les autorités sanitaires à saisir la justice.