jeu. Août 22nd, 2019

Un apiculteur en besoin de local, éliminé arbitrairement de la liste.

Il s’agit de Mr Ibrir Miloud,  citoyen de Telagh, apiculteur de son état, qui  de part son dynamisme et la passion  envers  son métier,  a pour  objectif de  contribuer au développement économique local, dans la production mellifère et de ses dérivés, en tant que  produits issu du monde de l’agro-foresterie. Cependant notre apiculteur, n’a d’autre lieu de travail, que son rucher, éparpillé dans  une concession de la foret de « Kedidra » (daïra de Mérine), alors qu’il est en besoin impératif, d’un local ou commercialiser sa production  de miel et ses dérivés.  Ibrir Miloud ne manqua jamais d’en exprimer le besoin  à chacune des autorités de wilaya, de daïra et locales, lors de leurs visites lors des expositions économique,  ou dans cette concession de  Kedidra, qu’il partage  avec un arboriculteur-pépiniériste  Mr.Sahouli Brahim. A chacune  des occasions de visite,  il obtenait  compréhension et un avis favorable verbal quand à l’attribution d’un  local, parmi ceux du programme, qui sont  demeurés longtemps non octroyés  ou inexploités, mais servant comme refuge occasionnel des  uns et des autres. Les cas de figures  sont nombreux et désolant particulièrement lorsque l’on constate, qu’ils sont frustrés par des  refus arbitraires d’acquérir un local  pour travailler.

Compte tenue  de l’absence de réponse à  sa demande en temps voulu et  à ses nombreux  contact avec les officiel à ce sujet, ces dernier dont le chef de daïra, lui avaient confirmé, de figurer  sur la liste des ouvrant droit. Les années passaient et rien ne voulait apparaître de  positif, seul des prétextes inexpliqués, semant le doute, étaient manipulés  comme créneau porteur, par les hommes des couloirs. L’intéressé dit avoir été injustement éliminé de la liste par le Chef de daïra, qui ne  pense ni au développement de la localité, ni à la transparence de la gestion des locaux et des logements. Une gestion, ou les versions sont nombreuses et désolent, en constatant l’existence, de citoyens dans le besoin et qui sont frustrés par des rejets de dossiers arbitraire et des refus d’octroi sans raison. L’on se rappellera, l’insatisfaction populaire  à ce sujet, qui s’est soulevée, pour crier haut et fort les malversations existantes. Ainsi, le cas de Mr IBRIR Miloud fait partie des cas de la commune de Telagh méritent une équité. Ainsi  Ibrir Miloud l’apiculteur, s’est retrouvé  injustement  privé de  son rêve et est  sombré dans le désespoir de ne pouvoir concrétiser son objectif de création d‘un local  d’extraction et vente du miel  et de ses dérivés de sa production qui assurerait  de l’emploi  direct et indirect et rapprocherait le produit de  la population. A cet effet Ibrir Miloud lance un appel à Mr le wali, Mr Abelhafid Saci qui en sa qualité de 1er responsable de la wilaya, saura remettre  les « pendules à l’heure » , en le remettant dans son droit et rappeler à qui de droit, l’injustice causé par ces  planification  arbitraire d’attribution de  locaux qui privent  tout demandeur de local, pour activer et en font des victimes qui marginalisent de tout cotât. Lorsque le citoyen désire œuvrer et servir d’exemple, alors pourquoi, que ces doléances, ne sont pas prises en considération ?

K.Benkhlouf