ven. Juin 18th, 2021

Un jeune a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu à l’intérieur d’un commissariat il y a quelques heures.

Selon des informations crédibles qui viennent de nous parvenir à l’instant même, un jeune homme répondant aux initiales de B.M âgé de 23ans, a tenté de se suicider en s’immolant par le feu à l’intérieur même de l’enceinte du commissariat central de la ville de Sidi-Bel-Abbès est ce vers 14h 30.

Selon notre source, le jeune en question s’est présenté au commissariat pour faire des réclamations concernant un P.V qui lui a été dressé par les agents de l’ordre à hauteur du carrefour de 20 Aout pour infraction au code de la route, une amende de 2000 DA et un retrait provisoire du permis de conduire lui ont été infligés ce qui provoqua l’ire du conducteur indélicat.

Une fois à l’intérieur des bureaux du commissariat central, le contrevenant et après enquête auprès de l’agent ayant dressé le PV, fut convié à s’acquitter des 2000 DA pour pouvoir récupérer son permis, c’est alors que ce jeune est sorti en courant après avoir déchiré le procès verbal fraichement établi devant les agents présents sur les lieux.

Quelques temps après cette scène, le conducteur indélicat est revenu à la charge avec un jerrican de 5l plein d’essence, il a aspergé tout son corps de ce produit hautement inflammable et s’est orienté vers l’entrée principale du commissariat en tenant à la main un briquet, la sentinelle a tenté de l’immobiliser afin d’éviter l’irréparable, mais l’étincelle est partie transformant le jeune en une véritable boule de feu, le monde présent s’est accouru à son secours pour éteindre le feu et lui ôter les vêtements imbibés d’essence, puis il fut transporté à l’hôpital dans un véhicule de la protection civile escorté par la police dans un état jugé critique.

A l’heure où je rédige cet article, le jeune est pris en charge par les services des urgences de l’hôpital Hassani Abdelkader de Sidi-Bel-Abbès mais malheureusement pour des brulures graves (2eme et 3eme degré) ayant touché la tète, le visage, la nuque et les membres supérieurs.

Signalons enfin, que ce jeune a commis cet acte grave sur sa personne tout en étant conscient et sous aucun autre effet de drogue ou d’alcool selon les déclarations de notre source.

Fouad. H