dim. Mai 24th, 2020

Une multipartite au siège de la direction de l’environnement, consacrée aux déchets ménagers et aux nouvelles recommandations pour endiguer le fléau.

20012014_001  Durant la matinée du lundi 20 janvier 2014, et à l’initiative du chef d’exécutif de wilaya de Sidi-Bel-Abbés, une réunion s’est tenue au siège de la direction de l’environnement chapeautée par son directeur et en présence du président de l’APC qui était accompagné de ses membres, de la commission de l’environnement  de ladite assemblée populaire et du chef de parc de la commune de sidi bel abbés , ainsi que d’une commission du ministère de tutelle, ont été conviées à cette séance de travaille, les associations des comités de quartier , l’association Jeunesse volontaire représentée par son président Mr Ayadoune ainsi que les représentants de l’Agence Nationale des déchets auprès du ministère de l’environnement et ce, dans le but de désigner, au maximum deux quartiers de la commune afin d’y lancer une compagne de sensibilisation auprès des habitants centré sur l’épineuse problématique des déchets ménagers et plus précisément, ce qui concerne la manière et les méthodes utilisées pour pouvoir entamer la pratique de la collecte des déchets par la pratique du tri sélectif,  une méthode qui devrait être employée en plaçant un chapiteau équipé de tous les moyens adéquats allant de l’information à la sensibilisation plurielle en passant par les tests variés afin d’aboutir en finale (et ce sera vraiment l’idéal) au stade du tri sélectif à la source, c’est-à-dire à la maison où le citoyen aura à séparer le plastique du verre ou encore le papier des déchets organiques pour les mettre des poubelles correspondantes.

La séance fut donc ouverte par le directeur de l’environnement de la wilaya, qui après avoir souhaité la bienvenue aux présents à cette réunion, a  20012014donné la parole au P. A.P.C. pour faire son allocution d’introduction et donner un bref aperçu sur la situation générale qui prévaut à la commune de chef-lieu de wilaya en ce qui concerne l’insalubrité urbaine, puis un débat des plus chauds s’en est suivi avec les différentes interventions des représentants de la société civile qui tour à tour ont souligné l’importance d’une telle intervention et ont également donné leurs points de vue en ce qui concerne la situation actuelle de la collecte des déchets ménagers et les recommandations requises pour une éventuelle opération de maîtrise de cette méthode dite de tri sélectif, qui faut-il le rappeler, si elle arrive à réussir, va sans aucun doute révolutionner la conception de l’épineux problème des déchets ménagers. La séance fut levée vers 11 h 50 mn, après avoir énuméré en toute objectivité les différentes entraves ayant conduit à l’actuel état catastrophique de notre environnement et après avoir aussi évoqué quelques propositions de solution à même d’endiguer ce fléau, pour peu que les efforts se potentialisent et que le travail soit orienté vers le professionnalisme tout en exigeant un matériel adéquat et des hommes formés à la chose.

O. abbas