jeu. Oct 28th, 2021

La « Radieuse d’Oran » rend hommage à Djillali Amarnas

images 3L’association « Radieuse d’Oran », présidée par l’affable Chafi Kada, a honoré jeudi dernier la mémoire de l’ancien chanteur  du groupe Raïna Raï, Djillali Amarna, de son vrai nom Rezkellah Djillali,  mort il y a six ans des suites d’une longue maladie.La cérémonie d’hommage qui s’est déroulée au siège de la wilaya en présence du wali de  Sidi Bel-Abbès, du chef de sûreté de wilaya, de la famille du défunt et d’un grand nombre de ses compagnons et artistes de la mouvance raï locale a offert une nouvelle fois l’occasion de se rappeler à son souvenir. Un grand moment d’émotion pour tous ceux qui l‘ont connu et aimé pour son extrême gentillesse et surtout sa disponibilité à venir toujours en aide aux ‘zghaba’ de la périphérie humaine.

index rAssimilé en son temps au grand Mike Jagger, véritable  idole des jeunes des années 80 et 90 qui on «  vibré au rythme de son timbre de voix et de sa ‘Aïta’ frémissante à faire trembler le djebel Tessala, ses pas de danse Heddaoui à vous transporter jusqu’au feeling, son jeu de qarqabou à faire pâlir les anciens de la mythique Mhalla du quartier de son enfance Gambetta… », le regretté Djillali Amarnas s’est éteint un jour de novembre 2010. Il était alors âgé alors de 52 ans. Il a laissé derrière lui une épouse et quatre enfants, complètement démunis en l’absence de ressources permanentes, comme c’est le malheureusement le cas de la plupart des artistes algériens disparus.

images 2Au moment de son hospitalisation au CHU Hassani Abdelkader de Sidi Bel-Abbès, il faut rappeler qu’une campagne médiatique sans précédent dans les milieux artistiques a été menée à travers des  supports multiples (presse écrite, radio, télévision, Internet…) pour tenter de sensibiliser l’opinion et les autorités locales sur l’extrême précarité dans laquelle vivait et vit encore sa famille. Quelques chèques ont pu être glanés ici et là pour lui permettre de couvrir les besoins pressants de ses enfants, mais, dans la durée, en raison de la complexité du cas social posé, force est de reconnaître que les résultats se sont révélés bien en deçà de ses espérances et de ses êtres les plus chers. A l’image de notre ami ‘Kardenote’ qui a conduit, à lui seul, à partir de Munich en Allemagne, une véritable campagne de solidarité sur Youtube en faveur de l’hospitalisation en Europe du célèbre chanteur bel-abbésien, d’autres fans émigrés n’ont pas manqué de donner, eux aussi, le meilleur exemple en répondant à son appel de désespoir. Mais, les quelques sommes d’argent collectées en Algérie et à l’étranger se sont révélées bien insuffisantes…

imagesJusqu’à son dernier souffle, Djillali gardait le secret espoir de guérir de la méchante maladie qui le rongeait de l’intérieur et revenir ainsi sur scène et voir ses enfants grandir sous le giron familial sans crainte des vents contraires du destin… Mais, le Tout-Puissant l’a rappelé à Lui.

Un grand merci aux amis de la « Radieuse d’Oran » pour avoir pensé à cet authentique artiste qui fut l’un des plus dignes représentants de la capitale de la Mekerra et de l’Algérie culturelle dans près d’une trentaine de pays de par le monde.

Mir Mohamed