mar. Juil 23rd, 2024

Qu’en est-il du dépistage en milieu scolaire à Sidi-Bel-Abbès !

022 Nous avons eu l’occasion aujourd’hui d’accompagner l’association de la prévention et de la sensibilisation routière à la commune de Sehala, daïra 009 de Tessala, dans le but d’initier les élèves de l’école « Mansour 1 » et son annexe « Mansour 2 », à la prudence et à la vigilance dans la rue et particulièrement en empruntant le trajet de l’école et ce, afin d’éviter les accidents de la voix publique.

Comme à l’accoutumée, ladite association qui était assistée par les éléments du Darak el Watani et du représentant du syndicat du transport de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, a eu à donner un cours d’orientation et de conseils de prudence à l’ensemble des élèves de cet établissement scolaire sur la prévention routière.

Au cours de cette couverture de cet événement de grande importance, nous avons été agréablement surpris par l’arrivée sur les lieux d’une unité de dépistage et de suivi (UDS) scolaire venue de Tessala et composée d’un médecin généraliste, d’une chirurgienne dentiste et d’une assistante sociale pour accomplir leur 023 008 mission et ce, dans le cadre d’un suivi sanitaire des élèves scolarisés au niveau de la commune de Sehala, cette unité s’est chargée d’examiner l’ensemble des écoliers aussi bien sur la plan médical que celui de l’hygiène bucco-dentaire sans omettre de vérifier le calendrier vaccinal de chacun d’eux et de recenser les cas nécessiteux pour les prendre en charge en cas de besoins.

En termes de cette agréable surprise, nous nous sommes rapprochés du chef de cette unité sanitaire pour nous donner son constat en tant que docteur sur l’état de santé des élèves scolarisés relevant de ses compétences territoriales notamment les localités de Tessala, Sehala, Ain Trid et Oued El Besbes, à ce titre, le médecin nous a révélé que « suite aux efforts consentis par l’état au profil de cette frange de la société et particulièrement à une politique de vaccination qui a donné ses fruits, on peut dire que l’élève de point de vue santé, il se porte bien ».

O. Abbas