lun. Mai 25th, 2020

Sidi-Bel-Abbès se dote d’une cartographie de ses zones inondables : une première en Algérie.

Un système de protection de la ville de Sidi-Bel-Abbès et ses régions des risques d’inondation à été mis en place.

La ville à été souvent le théâtre d’inondations périodiques, soit par l’envahissement des eaux pluviales issues d’orages ou de précipitations torrentielles survenus en amont, dans sa région sud, en l’occurrence Ras-El-Ma, soit par le débordement de Oued Mékkara en forte crue soit encore par le concours des deux phénomènes ensembles.

Sidi-Bel-Abbès à été jusqu’alors à la merci des aléas climatiques et périodiquement exposée au fort risque d’inondation.

Néanmoins, depuis quelques années, les pouvoirs publics se sont attelés à la mise en place d’une cartographie des zones inondables, comme dispositif efficace et définitif pour lutter contre ce genre de catastrophe naturelle dont les conséquences sont toujours dramatiques sur tous les plans avec un coût chiffré à plusieurs milliards de DA.

C’est ainsi que la ville de Sidi-Bel -abbés a vu des actions qui se sont engagées afin de la sécuriser et de la mettre (y compris ses environs) à l’abri des caprices de la nature.

Ces actions se résument en la réalisation d’un canal longeant la ville dans sa partie sud sur une distance de 13 km.

L’aménagement de Oued Mékkara et ses abords intra-muros.

La réalisation de retenues sur Oued Méziane.

La création d’un canal de sauvetage et de drainage des eaux à partir de la localité de Sidi-Lahcen pour éviter leur passage sur la ville.

Et enfin la construction d’un barrage écrêteur à Tabia d’une capacité de 25 millions de m3 et qui est d’ailleurs opérationnel depuis juin 2010.

Signalons en dernier que la wilaya de Sidi-Bel-Abbès par sa cartographie ainsi établie se place en leader national en matière de lutte contre les inondations.

 

Fouad.H

Photos prises le Dimanche 11 novembre 2012 à 8h du matin Par (Fouad.H)