mer. Juin 5th, 2019

Un second crime écologique vient de se déclarer au C.E.T. Centre d’Enfouissement Technique des déchets de Telagh.

Seulement  21 jours  après  l’incendie de hangar  du C.E.T.  de Sidi Bel Abbés  Alors, peut –on privilégier   maintenant une piste criminelle  du feu  déclaré dans le casier du centre technique d’enfouissement   de  déchets ménagers  servant également de déchetterie  de la daïra de Telagh ou bien faudrait ‘il  d’autres éléments  tangibles qui doivent  imposer aux responsables  politiques et administratifs  de prendre des mesures nécessaires  afin de mettre un terme à cette  terrorisante situation de gestion  dans ce secteur qui menace  non seulement la santé publique par ce crime écologique  mais touche aussi à l’économie  de la wilaya

En effets dans la journée du 4 juin vers  11 heures  du matin,  les habitants  de la commune de  Telagh  ont célébré  la fête de l’aïd  Al Fitr sous une épaisse fumée grise  visible sur plusieurs kilomètres provenant du feu déclaré  au casier  d’une superficie  de presque 15000 m²  totalement  ravagé par le feu , où les  témoignages des habitants voisins ont fait part d’une fumée irrespirable  dégageant une odeur de plastique  ces derniers dénoncent  la mauvaise gestion du site,  rappelons le à son deuxième  incendie   dévastateur d’une valeur estimée aux millions de Dinars.

Selon notre source  d’information, présent sur les lieux du sinistre, compte tenu des difficultés d’accès sur les lieux du sinistre ,  l’Opération  menée par l’officier de permanence  de la protection civile a durée plus de 11heures , selon le bilan d’intervention  de 3 unités  venus  en renfort des unités de Sidi Bel Abbés  et Benachiba, et  celle du Telagh  mobilisant   35 pompiers de différents grades en face  d’un matériel  soit 3 camions citernes et une ambulance

Ce matin Le chef de Telagh a réquisitionné  un Bull pour  compacter le reste des cendres  en présence de la permanence de la protection  civile et des éléments de  la gendarmerie laquelle  ouvrira une enquête  pour déterminer les causes et circonstances du désastre.

O.Rayan