ven. Jan 27th, 2023

La présidentielle 2014 , pour un Etat de droit juste …

Il est utile de répéter qu’une élection présidentielle est différente des autres que ce soit les municipales ou les législatives, car l’enjeu est surtout que le peuple choisisse le garant de la nation et donc celui qui représente sa volonté en tout instant et en toute situation…Il émane de la société, il est élu par le peuple et pour le peuple et non pas pour un clan, une communauté…C’est le président de  tous les algériens …

La particularité des élections chez nous est que la légitimité révolutionnaire garde toujours sa force et continue de dominer , ce qui en soi est d’une part la ligne de nos aînés qui ont mené un combat pour la libération de notre pays , de s’inscrire dans l’idéal de bâtir une société juste et prospère …Cette légitimité doit se transformer aujourd’hui en  légitimité constitutionnelle , c’est-à-dire des institutions  au service du peuple …2014 est l’année d’un second acte de l’indépendance …ne cachons pas le soleil avec le tamis , l’ancien colonisateur , drapé derrière ses sourires de diplomate ne nous laissera jamais concrétiser notre indépendance selon notre vision propre ..Agitant  comme prétexte et en maître d’école , la belle leçon morale « les droits de l’homme et la démocratie »  »  relayé par ses intellectuels, ses associations n’arrête pas en toute occasion à « tirer » sur notre révolution de 54 , cherchant à faire douter notre légitime combat …En fait l’Etat français respecte les algériens en tant que personnes mais n’aime pas la révolution algérienne, n’aime pas le FLN non pas en tant que parti, mais en tant que front indépendantiste…L’État français rêve d’une Algérie alignée au concept néo colonialiste  …La France sait parfaitement que notre pays est un grenier agricole , des puits de pétrole , des terres riches , une jeunesse énergique  mais ce qui la dérange c’est  l’esprit de Novembre lequel est encore au pouvoir et là çà gâche ses perspectives de pomper à bon marché les richesses algériennes…Pour nuancer , on ne confond pas Etat et Peuple …En effet le peuple algérien et français entretiennent des relations de bon voisinage  …Ainsi depuis 1999 , le président Bouteflika n’a jamais cédé un atome de ces grands principes  , toujours martelant que l’Algérie est un pays souverain quelque soit les tragédies …S’il sera réélu , il continuera sur cette ligne , si un autre viendra , il aura la mission de ne pas changer de direction car le peuple algérien n’acceptera jamais de marchander l’appel du 1er novembre , son indépendance et son intégrité territoriale …Aucun algérien n’a de privilège sur un autre .Nous tous sommes les fils de cette terre qu’on aime …Le travail d’un gouvernement  , les oppositions partisanes  , les alternances , les querelles idéologiques ou des intérêts font partie du paysage politique national , ce qui est  en soi tout à fait normal mais la fonction du président de la république est au dessus de ces considérations , il est la figure humaine de notre drapeau national qu’il faut respecter  car à travers lui respire l’Algérie musulmane , moderne et indépendante…

Par Ahmed Mehaoudi