mer. Juin 17th, 2020

A l’attention de Mr le Wali de Sidi Bel Abbès

Sauver des vies humaines

LETTRE OUVERTE TRES URGENTE
A l’attention de Mr le Wali de Sidi Bel Abbès 
De Mr Abdelkader Hadjazi Président HSCE à Sidi Bel Abbès
 Email : [email protected]
Objet : Appel à intervenir en toute urgence pour sauver des vies humaines.
Comme vous l’avez entendu ou lu dans les médias, les premières victimes commencent à succomber à l’asphyxie ou aux incendies dus au chauffage par le gaz. Chaque année, cette sinistre pratique coûte à l’Algérie des centaines de vies humaines et résulte aussi en dégâts matériels considérables. En Europe, le chauffage au gaz de ville ou à la bouteille est soumis à une inspection préalable des lieux pour une ventilation adéquate et pour la qualité du matériel. Le dispositif et ses accessoires doivent être dûment certifiés pour conformité aux normes en vigueur. En Algérie, de telles dispositions n’existent pas et il est donné libre court à cette méthode qui doit être bannie et remplacée par d’autres méthodes plus sûres qui ne présentent aucun risque. Certaines gens ne réalisent pas qu’il est suicidaire de consumer l’oxygène vital d’une chambre pour se réchauffer, ignorant qu’il en résulte du monoxyde de carbone mortel. Ceci d’autant plus que ce procédé ne délivre que 5% de rendement, sachant que le moteur à combustion bien plus élaboré délivre au mieux 25%. C’est donc un véritable gâchis de gaz, d’argent (du pauvre) et malheureusement de vies humaines. Je vous propose bénévolement et gracieusement de lancer une campagne de vulgarisation d’un mode de chauffage qui mettra fin à toutes les pertes tant humaines que matérielles. Ce nouveau type de chauffage est exempt de tous les inconvénients connus et présente des avantages inespérés. Pour gagner votre adhésion à notre action, je souhaite procéder devant vous à une démonstration par data show qui ne demande que dix minutes pour montrer l’urgence et la nécessité d’agir très vite pour sauver des vies humaines en adoptant le système : « Que des avantages et que du bonheur »
1. Pas de flamme ni de courant électrique, donc élimination de toute éventualité d’asphyxie, de feu, d’explosion ou encore d’électrocution. Ne présente aucun danger pour les enfants et ne demande ni maintenance, ni soins, ni surveillance.
2. Tous les chômeurs peuvent fabriquer ce type de chauffage, de conception très simple, à peu de frais et rapidement. Cette activité procurera des centaines de milliers d’emplois pour satisfaire dix millions de foyers algériens et dix millions de locaux de travail. 
3. Pas cher du tout et à la portée des petites bourses et des démunis. Facile à utiliser et ne requiert aucune formation.
4. Tous les foyers voudront s’en doter pour éviter la tuberculose à leurs enfants ou l’absentéisme à l’école.
5. Ce système de chauffage économisera au pays des milliards $US en gaz et en électricité qui ne seront pas consommés localement mais exportés.
6. Ce système mettra fin aux conséquences désastreuses et accidents douloureux causés par les délestages, car la demande chutera de 60% pour l’électricité et de 80% pour le gaz. 
Cette bonne action éminemment humanitaire vous vaudra : selon le hadith : « Qui sauve une vie aura sauvé l’humanité »
1. La bénédiction, la clémence et le pardon divins pour tout péché antérieur.
2. La reconnaissance et les remerciements des citoyens et de toute l’humanité, car ce procédé deviendra mondial.
3. Une promotion fulgurante et une carrière réussie, par la grâce d’Allah.
4. La satisfaction d’avoir accompli une œuvre grandiose pour l’ici-bas et l’au-delà. 
5. Cette campagne fera de Sidi Bel Abbès le centre pionnier d’apprentissage des métiers du futur pour le développement durable et harmonieux avec la nature. La lutte effective et radicale contre le réchauffement climatique partira de Sidi Bel Abbès. 
6. Cette réalisation suscitera l’admiration de tout le monde et ouvrira des horizons nouveaux. Des activités connexes suivront et constitueront un gisement immense d’emplois.
Veuillez accepter, Mr le Wali, mes salutations distinguées avec le rappel du hadith : « la bonne action ne peut attendre ». 
Le Président HSCE