jeu. Avr 2nd, 2020

Au « Sorecor », l’eau potable coule à flot et inonde la cité, au grand regret de riverains.

Les habitants de la cité Sorecor sont montés au créneau récemment pour dénoncer encore une fois de plus, un état de fait qui n’a que trop duré, l’eau potable propulsée sous pression dans des canalisations vétustes inonde la cité, selon les déclarations du  président du comité de quartier, ces déperditions à répétition sont issues de canalisations fissurées et délabrées appelées à être remplacées urgemment et non colmatées provisoirement, comme s’entête vainement l’A.D.E (Algérienne Des Eaux) à faire et à refaire dans un perpétuel va-et-vient, notre interlocuteur insiste pour rappeler que malgré les multiples rapprochements faits auprès de cette direction pour tenter de sensibiliser ses dirigeants afin de prendre les mesures adéquates pour venir à bout de ce grand désagrément qui pénalise tous les habitants de la cité « Sorecor », le phénomène de déperdition de grande quantité d’eau potable persiste toujours et ce, au grand regret des citoyens.

 Avisée à maintes reprises par les représentants des habitants de la cité Sorecor, l’Algérienne Des Eaux s’est dite incapable de résoudre le problème de ces déperditions d’eau potable d’une manière définitive, pour l’évidente raison que le réseau des canalisations souterraines de cette partie de la ville est vétuste et présente de nombreuses fissures qui sont à l’origine de ces pertes considérables d’une eau très précieuse et non renouvelable, l’A.D.E par la voix de son premier responsable en occurrence, Mr Azza Bouziane, déclare faire son possible pour freiner ces pertes en eau et tenter d’alimenter convenablement tous les habitants de cette cité et ceci en intervenant rapidement sur les points de déperdition qui s’y déclarent régulièrement quoique, l’A.D.E se met déjà dans une logique d’être sur le pied de guerre contre cet épineux problème qui fait saigner l’entreprise et pénalise le citoyen tout en pensant d’abord à faire établir une fiche technique pour le renouvellement de tout le réseau de canalisation et ce, en étroite collaboration avec les services de l’hydraulique, de la daïra et ceux de l’APC dans les tous prochains mois.

Fouad. H