mer. Nov 18th, 2020

« Célébration du 180ieme anniversaire de la Moubayaa » à Mascara

La  cellule  de la Fondation Émir Abdelkader s’est rendue ce jour  de mardi 27 Novembre 2012  à  la Ville de l’Emir Abdelkader pour  assister à la traditionnelle commémoration de la Moubayaa, qui allait regrouper l’ensemble des cellules de la Fondation pour fêter l’évènement.

 

 

Et  c’est dans une journée  bénite par la pluie, que Mascara, dans  son habituelle ambiance  solennelle, fêtait   le 180ieme anniversaire du serment d’allégeance) à l’Emir Abdelkader. Cette  commémoration  s’effectue  en présence  des autorités  locales et  militaires de la Wilaya, de très bonne heure  à la place Emir Abdelkader ou  des  gerbes de fleurs ont été déposée devant la stèle de l’Emir, en présence des  du président de la Fondation Mr Boutaleb  Med, des présidents de cellules, des  ,représentants de l’ONEC , de l’ONEM, et de la société civile, puis  par un  Imam faisait  la lecture de la Fatiha du saint Coran à la mémoire des martyrs.

 Puis, le cortège prenait chemin vers  le  siège de la fondation  ou une  exposition de photo permettait de découvrir  les évènements de l’époque du fondateur de l’état algérien a été  visité par le Wali Ould Salah Zitouni et des personnalités qui l’accompagnaient. Puis l’ensemble se redirigeait vers le musée pour voir également l’exposition de tableaux, photos et autres.

 Le cortège prenait route après vers Ghriss, sur les lieux même ou s’était déroulé la cérémonie de la Moubayaa, devant le fameux arbre très entretenu de la Dardera aux pieds duquel les tribus, répondirent affirmativement à l’appel de Mohiédine le père de l’Emir, et  sont venu  lui  prêter serment d’allégeances et de fidélité  le 27 Novembre 1832…(Nous rappellerons qu’à la suite de cela l’Emir Abdelkader s’apprêtait à lutter contre le colonialisme).

 La célébration de cette Moubayaa s’est faite en présence de jeunes auprès desquels le Wali de Mascara donna le coup d’envoi, d’une caravane qui allait , sillonner les sites et vestiges historiques de la Wilaya de l’Emir, pour prospecter, étudier, mettre en relief et archiver tout se qui se rapporte à l’histoire. Ensuite une course  d’écoliers fut programmée ou le Wali en sifflet le départ…Ensuite, le Directeur de la Culture, lui présentait tout le programme de l’évènement qui allait se dérouler durant la journée.

 (Nous reviendrons sur la suite de cette journée avec les  communications  faites par des historiens et chercheurs de Mascara, d’Oran, et de Sidi bel abbès).

 

 

 

 

K.Benkhelouf