mer. Sep 11th, 2019

Expulsion  dans la rue, d’une famille  de 6 personnes et réaction d’un élan de solidarité citoyens

Une famille constituée de 06 personnes dont 04 enfants,  s’est retrouvée dans la rue, expulsé par le propriétaire de la maison dans laquelle  elle habitait, pour cause de réaménagement de la battisse. Un préavis, pour quitter les lieux,  a été donné au chef de famille Bouhaous  Berrahi, pour  libérer  ledit appartement, mais compte tenue de l’impossibilité de trouver un autre abri, pour ses enfants, Mr Bouhaous, n’a pu respecter  le préavis donné par le  propriétaire. Ainsi la famille s’est retrouvée dans la rue, expulsé. Devant cette situation sociale qui faisait apparaître une  famille  vivant sous les étoiles et dans  l’insécurité, le directeur de l’école « Ibn Baytala », un homme connu pour son sens humanitaire, a réagit instinctivement, en sa  qualité de  membre d’une  association sociale, membre de la ligue des droit de l’homme, en prenant, la responsabilité  de  loger dans une  classe de l’école qu’il dirigeait, cette pauvre famille, en attendant que les autorités, prennent le relais en  donnant, une suite à  cette situation sociale, qui se présentait. Il y a lieu de rappeler que Mr Bouhaous a  constitué et déposé  son dossier de logement social depuis 2009, que la commission l’a visité et qu’il a fait un recours, mais à ce jour son appel de sans logement est resté vain.

La situation dans laquelle s’est retrouvée, cette malheureuse famille, a suscité  un élan de solidarité des citoyens et voisins du quartier, qui se sont précipités d’aider la famille  à emballer ses affaires et l’ont installés dans l’école Ibn Baytala, grâce  au sens de la responsabilité du directeur de l’école, qui assura provisoirement un hébergement et un toit sécurisant, pour quelques temps, en attendant  une suite, de la daïra, contacté à ce sujet par le directeur de l’école. Une solution palliative temporaire, qui ne peut s’éterniser, compte tenue de la rentrée scolaire.

La famille de Bouhafs, mise  à la rue est comme beaucoup d’autres cas sociaux, sans  habitat, qui  attendent leur cotât prochain pour être servi.

Aussi compte tenue de ce cas de figure dramatique, qui voit toute une famille à la rue,  il est  fait un appel au chef de daïra, au wali au P/A.P.C, pour  répondre à  la solution de cette famille en express, en avançant l’attribution du  logement qui lui est destiné dans le prochain cotât, par un moyen de l’héberger rapidement.

69206160_405215893682041_8160278995854688256_n.jpg
69352616_642564246253204_7858249078759489536_n.jpg