jeu. Juin 18th, 2020

La Ville doit s’allier aux entreprises et créer un service de prévention pour combattre la saleté

  • La citoyenneté ne se définit pas uniquement d’un point de vue juridique par la possession de la nationalité  Algérienne et de ses droits civils et politiques. Elle se définit aussi aujourd’hui comme une participation à la vie de la cité. Cependant, les citoyens n’ont aucun rôle obligatoire à jouer. En ce sens, le statut juridique de citoyen est un statut de liberté. Un citoyen peut choisir de participer (citoyen actif) ou non (citoyen passif) à la vie publique.
  • Un fléau est fort souvent le produit d’un virus. Pour combattre un virus, il faut tout d’abord le déterminer, de l’engagement et le poursuivre. Les antibiotiques ne suffisent plus pour certaines infections. C’est pareil pour le virus de la saleté. Il faut plus qu’un simple coup de balai par jour ou au milieu de certaines zones stratégiques comme par exemple nos cités. Si  vous lavez votre corps et vous vous contentez que de laver votre visage cela ne servira à rien.Il faut trouver la solution de, comment faire pour combattre la saleté ordinaire et la saleté encrassée. Il faut faire la toilette des endroits les plus retirés de la ville. Surtout ce sont ces petites zones abandonnées qui sont la cible des malveillants. 

    La commune de Sidi Bel Abbes doit mettre l’accent sur la propreté de ses rues. Pour y parvenir, le service de nettoiement  urbain, devrait être dirigé par un responsable désigné par l’administration communale et non par un élu, afin de pouvoir suivre de près les différentes opérations lancé par une opération originale:  sous-contrats. Il s’agit, via un partenariat public-privé, de responsabiliser les entreprises qui émettent des déchets et de les associer à la résolution du problème.

  • La ville par exemple devrait signer un contrat  avec la chambre de commerce ( exemple) qui s’engage à participer au nettoiement des zones dans lesquelles sont situés les magasins et cette dernière  devra à son tour s’organiser pour le nettoyage et le suivi .En contrepartie la commune équipe ces périmètres de poubelles supplémentaires.

     

  • La Ville doit être en mesure de créer sa propre  structure pour faire de la prévention contre la saleté et amender tout de suite les contrevenants.

     Cette structure  pourra être dénommée ; observatoire de la propreté de ville est aura un rôle préventif et répressif. Sa raison d’être? Notamment l’impuissance des agents communaux face aux individus irrespectueux sur la voie publique, qui urinent, jettent des déchets ou posent des affiches sauvages.

  •  Uriner sur la voie publique peut entraîner une amende  dont la somme est a déterminée .
  •  Boudjakdji  Mohamed..