ven. Sep 30th, 2022

Le 1er Novembre 2013 un nouveau départ de l’Algérie future est né…

Après ce cinquantenaire de l’indépendance , le passé  est passé, fêtons le comme il se doit .Mais maintenant passons au futur, à cette Algérie de demain qu’il faut déjà mettre sur rail ce 31 octobre..Il est temps de regarder l’avenir ,  nos enfants qui seront les hommes de demain….L’indépendance chèrement acquise était un premier pas , le second a été de considérer la légitimité révolutionnaire comme nécessaire pour affirmer notre souveraineté mais à présent la légitimité doit sortir du droit et des lois du pays , de réaliser l’Etat rêvé par nos pères , et ceux qui viendront après nous …

          Les bons sentiments , les beaux discours ,les belles intentions ne font pas toujours preuve d’efficacité devant la réalisation des objectifs concrètement et complètement avec compétence et intégrité…Certes cette notion de sous-développement ne  justifie pas les consciences …Il s’agit d’une stratégie globale de toute la société qui doit urgemment s’impliquer à la chose publique et que chaque acteur assume son rôle et uniquement son rôle en toute démocratie …Mon père me disait  il y a trente ans «  Quand je vois que la plupart se bagarrent  pour des places d’intérêts , je pense à ceux qui se sont sacrifiés pour l’Algérie »

Et voilà… le drame est beaucoup plus accusé chez le  petit peuple travailleur , démuni , à la bourse maigre , avec  toujours une famille nombreuse , habitant mal  , cela  va de la classe moyenne au plus bas de la société  , c’est-à-dire  les 80% du peuple..Le chemin est encore long pour atteindre le rêve de nos martyrs..Aujourd’hui la rigueur est une priorité, la corruption relève désormais de la haute trahison, le favoritisme une peste à éliminer, l’injustice et la hogra une honte à essuyer…L’Algérie est notre patrie d’abord musulmane, patriote et appartenant au grand ensemble du monde arabe, en plus  au monde africain pour dire que c’est le poumon du Maghreb…Sans l’Algérie le Maghreb est un corps qui ne respire pas…Et en outre , la richesse des sous-sols nous rend à la fois fort mais  et envié , donc la convoitise est grande! …Nous devons , nous les algériens redoubler de vigilance , d’engagement à tous les niveaux ..Et la classe possédante est tenue de servir  et de ne pas devenir  de « futurs colons » au risque de créer de « futurs colonisés » et là ce sera pire que la colonisation  des français .Nos penseurs ont averti de cette tentation , de Frantz Fanon à Malek Bennabi…

La libération passe par une libération de l’expression dans tous les sens..Ce ne sera qu’un grand remède contre la consommation des sous-cultures, en émancipant notre propre culture…Ce  1er novembre me semble un premier  souffle de l’Algérie de demain telle qu’on l’aime..

Par Salah EID…