sam. Nov 21st, 2020

Le Co-ville de Sidi-Bel-Abbés est né : la société civile se réorganise pour passer à l’action.

 078 Dans l’après midi du samedi 20 avril 2013, vers 18 h 30, au siège de la présidence du comité de quartier du lotissement S.6, de son chef Monsieur Chadli Ahmed, s’est tenu un conclave des différents présidents de comité de quartier de la ville de Sidi-Bel-Abbès pour discuter des modalités et des conditions idoines pour lancer une fédération des associations afin d’œuvrer en ordre uni pour l’émergence d’une véritable coordination de la société civile pour la ville de Sidi-Bel-Abbés capable de défendre les intérêts de la cité de la Mékkerra et ses habitants, c’est ainsi qu’a l’unanimité le nom de « Co-ville de SBA » est donné à la venue de ce nouveau-né sur la scène associative de petit Paris. 

 

075

Ce Co-ville de Sidi-Bel-Abbès sera composé d’un noyau central de 11 membres actifs élus démocratiquement par ses paires et qui aura pour mission de préparer les différentes structures de ce comité, son plan d’action et d’entamer les contacts avec les autorités de la ville pour débuter un large programme de sensibilisation et de mise en pratique des différentes recommandations et préoccupations retenues durant ce conclave.


074 Les principaux intervenants en occurrence Messieurs : Sellami tayeb, Zouggar Ahmed, Belgourine Saïd, Talha Abbés, Ouired Abbés, Temmar Mustapha, Farid Bouaroug,  benaadja Kada, Harmel Benattou, Chadli Ahmed, Hemiani Abdelkader, Trouzine Yahia, Flih Aek, Mehdjoub Boumediene et Djoukli Djilali, ont tenu tous à se mobiliser pour mettre la main dans la main afin d’aller de l’avant pour donner un nouvel élan à la société civile afin qu’elle puisse se positionner en force de proposition et d’aide à la bonne gouvernance est ce, dans l’intérêt général de la ville et de ses habitants et par la même occasion, œuvrer dans l’intérêt suprême de la nation d’une manière pacifique et civilisée et pour ce faire ils se disent être prêt à titiller la clairvoyance des nouveaux responsables pour qu’ils soient associés au programme général de développement de leur ville à savoir Sidi-Bel-Abbés.  

073

Beaucoup d’insuffisances furent relevées par les participants, touchant différents secteurs d’activité et pour lesquelles le Co-ville se propose en intermédiaire sérieux pour les solutionner d’une manière rationnelle et à moindre coût  ceci étant, beaucoup d’autres idées porteuses furent discutées afin de dynamiser le secteur économique pourvoyeur d’opportunité d’emploi pour les jeunes chômeurs, et de faire régner l’équité sociale lors d’actions en leur faveur.


En terme de ce conclave, les participants se sont donnés RDV pour 076les tous prochains jours pour dresser un plan d’action selon les secteurs d’activité et en fonction d’une cartographie bien établie, divisant la ville de Sidi-Bel-Abbés en six (6) secteurs, positionnant les points noirs afin qu’ils soient traités d’urgence en apportant des correctifs palliatifs suite aux catastrophes causées par des secteurs d’activités et les insuffisances de leurs administrations .

Mais dans l’immédiat et en attendant le jour « J », la sourate « El Fatiha » fut récitée et quelques photos de commémoration de l’événement furent prises en signe de clôture de ce conclave.


Fouad. H