ven. Mar 27th, 2020

LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE MR LE WALI DE SIDI BEL ABBES (suite) Monoxyde de carbone : 21 morts en moins d’une semaine !

LETTRE OUVERTE A L’ATTENTION DE MR LE WALI DE SIDI BEL ABBES (suite) …

Monoxyde de carbone : 21 morts en moins d’une semaine ! 6OOO écoles sans chauffage Autant de CEM, lycées, hôpitaux, cliniques, etc… (Ceci ne meut ni n’émeut certains monstres de la bureaucratie) Voilà ce que dénonce Lilia Oufella dans TSA du 4, décembre 2013 : – «Le monoxyde de carbone continue d’endeuiller des familles algériennes en cette période de froid. Onze personnes ont trouvé la mort à Batna asphyxiées par le monoxyde de carbone provenant d’un appareil défectueux, rapporte, ce mercredi 4 décembre la radio nationale. Soixante-neuf autres ont pu être secourues et sauvées de justesse dans la même wilaya, indique la même source. La semaine passée, dix personnes ont péri dans les wilayas de Mila et de Bordj Bou Arreridj à cause du monoxyde de carbone. Ce gaz invisible est à l’origine du décès de centaines de personnes chaque année en Algérie. En 2012, 230 personnes avaient perdu la vie suite à l’inhalation du monoxyde de carbone à travers le territoire national contre 175 en 2011. Sic. Et combien d’autres tragédies n’ont pas été signalées dans d’autres wilayas et dans les mechtas de montagne??! » Note de Dr Hachemi Bachama, vice-chairman AEUw/w, Chicago Ill. – Non, ce n’est pas Mr Hattab qui réfléchirait une seconde avant de voler au secours des citoyens en danger, si l’on daignait juste le briefer pour lui annoncer la bonne nouvelle. Que faut-il de plus pour persuader les censeurs, bureaucrates rétrogrades, insensibles aux malheurs des algériens??! Comment peut-on qualifier cette espèce de sinistres individus??! Tous les attributs répréhensibles restent en-deçà de ce qu’ils méritent. Ces sordides parasites qui ne veulent pas informer le wali de SBA de cette chance unique et inouïe pour sa wilaya de lancer une campagne nationale humanitaire, caritative, bénévole, gracieuse, charitable??! Notre action est sans but lucratif et ne demande ni remerciements, ni émoluments. Il est rappelé à ces prévaricateurs du diable qu’il ne s’agit pas pour l’AEUw/w (Algerian Engineers United w/w) de commercialiser des engins de la mort mais seulement d’apprendre aux chômeurs à confectionner un dispositif de chauffage d’une innocuité totale, que tous les foyers peuvent s’offrir et qui par la grâce d’Allah préservera la vie de nos concitoyens. HSCE, notre bureau d’études en Algérie est seulement chargé de procéder à la démonstration par data show de nos inventions que nous dévouons à notre pays, sans contrepartie. Nous œuvrons pour le développement et la prospérité de l’Algérie tout en vulgarisant des activités innovantes et probantes qui résorberont le chômage. Il est clair, sûr et certain que le wali n’a pas encore pris connaissance de cette heureuse initiative citoyenne, rapportée par toute la presse locale, depuis trois semaines, car il n’est pas tenu de lire tous les organes de presse. Des services de la wilaya, payés par la communauté sont chargés de le faire pour lui, mais ils ne le font pas par entêtement, par ignorance ou par dédain. Qui se chargera d’informer le wali à leur place pour mettre fin à l’hécatombe qui se poursuit chaque jour et chaque nuit. Nous ne doutons pas que le wali remerciera la personne qui s’en chargera pour son civisme et sévira vis-à-vis des odieux mécréants atteints de mutisme. Puissent-ils avaler leurs langues. Le programme thématique proposé au wali a déjà été visionné devant le ministère de l’Enseignement Supérieur et a reçu l’approbation et les encouragements de tous les participants. La wilaya de Sidi Bel Abbès sera ovationnée et citée en exemple par le Premier Ministre, si plusieurs chaines TV transmettent à l’unisson ce spot éducatif et salvateur. Le wali voudra bien convier un panel de scientifiques et de professionnels à la démonstration du chauffage miracle qui est une bénédiction divine. « Que des avantages et que du bonheur ». Quant à nous, seule la récompense divine nous guide. Honnis soient ceux qui mal y pensent et ne souhaitent pas de bien à leurs prochains. Santé et sécurité pour l’Algérie et pour l’humanité entière.

Dr H. Bachama, chercheur algérien résident à Chicago, Ill.