sam. Sep 12th, 2020

Reconnaissance de paternité par le test ADN : c’est quoi au juste ?

Comme annoncé par notre confrère O. Abbés hier dans son article publié pour la circonstance de la tenue d’une conférence animée par M. Mohamed Cherif Zerguine, sous le thème de l’enfance abandonnée et la génétique à l’auditorium de l’université Djillali liabes de Sidi-Bel-Abbès, et dans un souci d’initiation et de vulgarisation des notions basiques d’un monde compliqué et complexe qu’est la génétique, il m’incombe dans un style journalistique simplifié d’exposer à nos chers lecteurs quelques notions afin de cerner les portées du combat de M.Zerguine et par la même porter à la connaissance de notre société l’urgence de faire tomber un tabou qui ne lui fait pas honneur, car il serait inhumain qu’une société qui aspire à la modernité et aux droits de l’homme, puisse méconnaitre une partie d’elle-même, il y va de son confort moral et de sa pérennité en tant que nation en cette année de 2012.

D’abord c’est quoi l’ADN ?

C’est une molécule présente dans toutes les cellules vivantes, elle renferme l’ensemble des informations nécessaires au développement et au fonctionnement d’un organisme, c’est une banque de données servant de support d’hérédité qui sera transmis lors de la reproduction.
L’ADN porte donc l’information génétique et constitue le génome des êtres vivants et permet l’évolution biologique des espèces.
L’ADN est un ensemble de gènes, lesquels à leur tour sont portés par les chromosomes et dans chaque espèce le nombre de chromosomes est constant, pour la race humaine ce nombre est de 23.

Quel est le rôle de l’ADN?

L’ADN est le support de l’hérédité, l’information génétique est déterminée en fonction de la disposition et de l’arrangement des nucléotides comme des lettres d’alphabet dans un mot puis dans un texte.
Cette ADN servira également à la synthèse de protéines et la réplication des cellules.

Quelle est l’utilité de l’ADN dans la reconnaissance de la paternité ?

L’ADN est une molécule unique à chaque personne (important) à l’exception des vrais jumeaux, chaque être humain reçoit à sa conception 50% du patrimoine génétique de sa mère et 50% de son père biologique.
Le test ADN de reconnaissance de paternité donne une réponse claire, précise et fiable à 99, 99%.
Il consiste d’abord à analyser l’ADN de la mère (quand elle est connue) et vérifier le reste du patrimoine génétique de l’enfant avec celui du père géniteur présumé, si les caractéristiques de l’ADN sont identiques, alors la paternité sera génétiquement confirmée et judiciairement recevable.

Ce qu’il faut savoir à propos de ce test ADN :

Seul un juge est habilité à ordonner un test de paternité ADN, pour cela il nommera un expert pour y procéder.
Aucun laboratoire n’est autorisé à pratiquer ce test s’il n’est pas ordonné par un juge, car toute procédure du genre faite en dehors du cadre judiciaire est passible de forte amende et puni d’emprisonnement.

Pour le cas des enfants nés hors mariage en Algérie:

Ils bénéficieront prochainement d’une reconnaissance obligatoire de leur père une fois identifié grâce au test ADN, si la mère en fait la demande.
Un projet de loi est en préparation pour faire subir au géniteur présumé un test ADN afin de prouver scientifiquement la paternité d’un enfant né hors mariage ou né sous « X ».
Le père ainsi identifié, ne sera cependant pas obligé d’épouser la mère de l’enfant né hors mariage mais il sera dans l’obligation de lui donner son nom est ce dans le but de le protéger.
Faut-il le rappeler, en Algérie on compte annuellement quelques 5000 naissances hors mariage, une partie seulement sera adoptée quant à l’autre, elle sera abandonnée à l’assistance publique avec un extrait de naissance sans nom patronymique et avec la mention  » né de père inconnu« .

Dr: HOCINE Fouad