dim. Mai 24th, 2020

Un carnage évité de peu, au stade communal de Merine : des terroristes ont piégé son accès principal.

Les artificiers de l’armée nationale populaire (A.N.P), ont durant la matinée du samedi 15 Novembre, réussi à désamorcer une bombe de fabrication artisanale qui était malicieusement dissimulée à l’entrée principale du seul stade communal de la daïra de Merine, situé en plein centre de la dite localité.

Selon une source sécuritaire locale, l’engin mortel aurait été enfoui de la sorte par un groupe terroriste, encore en activité dans cette région connue pour ses reliefs boisés et très accidentés, le but recherché, sans aucun doute, serait de faire éclat en commettant un carnage parmi la population juvénile qui a l’habitude de fréquenter au quotidien, cet espace réservé à la pratique du football.

Pour information, cette région du Sud de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, connait depuis ces derniers mois une recrudescence des actes terroristes, le dernier en date avait fait 2 morts parmi les éléments de l’armée, dont un militaire au grade d’officier, et cette énième tentative ratée du groupuscule armé, encore en activité, s’inscrit dans une droite logique de faire diversion afin de desserrer l’étau des forces spéciales de l’ANP, qui depuis le dernier attentat en date, ont entrepris une opération de ratissage de grande envergure dans le but d’anéantir les reliquats du groupe terroriste qui sévit encore dans la région de Merine.

 Fouad. H