mar. Août 11th, 2020

Algérie poste renoue avec l’innovation et opte pour la modernisation: plus de chèques roses, plus de pannes et plus de manque de liquidité en 2013.

La poste compte quelques 15 millions de clients, répartis sur les 3462 bureaux à travers le territoire national.
Ces habitués du service public le plus sollicité du pays et de tout les temps, sont régulièrement en grogne contre des prestations de service qu’ils estiment mauvaises et en deçà de leurs attentes et besoins.

Selon les déclarations de son premier responsable, le directeur général d’Algerie poste, Mohand Laid Mahloul, son département va se doter d’un nouveau système informatique afin de moderniser le système de paiement et par la même améliorer la qualité des prestations de service.
Ce programme initié par le gouvernement et financé à hauteur de 10 millions d’euros, va permettre aux experts Algériens et Français de travailler en étroite collaboration pour la mise en application avant juin 2013 d’un nouveau système informatique basé sur les dernières technologies en la matière et qui va permettre à Algérie Poste (A.P) de récupérer sa place de leader national dans les prestations de service public .
L’AP exécute actuellement l’équivalent de 2 000.000 de transactions par jour, avec les aléas du système présent, le temps d’attente est long et les pannes récurrentes ce qui va se répercuter sur le taux de rendement de l’AP et négativement sur ses clients.
Le nouveau système va permettre à l’AP de disposer d’une infrastructure, d’équipements et de logiciels qui vont lui permettre une meilleure maîtrise et une bonne sécurité de l’ensemble du système d’information et réduire considérablement les délais de réponse aussi bien du système informatique que celui de l’archivage afin de s’assurer de l’identité du client et vérifier sa signature. 

L’AP s’attelle à se mettre au diapason avant la fin juin 2013, en modernisant son outil de travail, mais aussi en insistant sur le facteur humain qui reste la pierre angulaire de toute réussite, en introduisant la formation et le recyclage de quelques 20.000 agents affectés au contact direct avec les clients à travers les 10.000 guichets que compte l’AP.

Pour les autres nouveautés prévues pour 2013, Mohand Laid Mehloul, annoncera aux clients de l’AP:


1- le gouvernement à opté pour la mise en service de 300 bureaux par an jusqu’à atteindre l’objectif de 3 bureaux par commune soit un total de 4500 à l’échelle nationale.


2- la création prochainement d’une banque postale pour laquelle les travaux sont lancés en attendant l’aspect juridique.


3- l’affectation de 100 fourgons blindés ( postes itinérantes) pour des opérations de prestation de service destinés aux zones et régions enclavées y compris les montagnes et le dessert .


4- l’installation de 500 nouveaux automates (CAB) en plus des 700 déjà existants et ce durant le premier trimestre 2013.


5- le règlement définitif et à jamais du manque de liquidité au niveau de l’ensemble des bureaux de poste à l’échelle nationale et ce grâce aux efforts de la banque d’Algérie.


6- La disparition avant le mois de décembre du fameux chèque « rose » servant aux seules opérations de retraits et son remplacement d’une manière globale et totale par le chèque « jaune » interbancaire, sécurisé qui va permettre aux clients de l’AP de réaliser toutes les transactions financières.


7- l’Algérie poste va délivrer à tous ses clients des carnets de chèque normalisés à la place des chèques »roses ».
Entre-temps le client aura le droit dorénavant de choisir le bureau de poste où il pourra recevoir son carnet de chèque ou déléguer une personne de son choix pour le faire à sa place.


8- aucune augmentation des taxes n’est a l’ordre du jour pour toutes les opérations de transaction de l’Algerie poste.


9- pour le e.commerce (commerce électronique ) et le paiement à distance, ceci exige aussi de le faire via internet et Mobil, mais pour cela notre législation doit évoluer pour permettre ses transactions dans la sécurité la plus totale et mettre en place le certificateur de ces transactions, chose qui va considérablement réduire le recours à la monnaie fiduciaire. 

Fouad.H