jeu. Jan 26th, 2023

Crime crapuleux à la cité « Kaid Rabah » : un mari poignardé mortellement par ses beaux-frères.

Durant la matinée du vendredi 3 mai, la cité populaire de « Kaid Rabah » a été ébranlée par la tragique nouvelle du meurtre d’un homme marié, âgé de 39 ans,  aux initiales de M. M, la victime qui fut retrouvée sans vie, à 6h du matin de ce fatidique vendredi, a été mortellement atteinte de plusieurs coups de couteau aux différentes parties de son corps, selon notre source sécuritaire.

La genèse de ce tragique crime crapuleux, remonte à la soirée du jeudi 2 mai où le mari en question a eu avec sa femme (B. F) une altercation conjugale suite à laquelle, l’épouse a fait appel à son jeune frère (B. MH) pour dissuader son mari de porter atteinte à sa personne or, les choses se sont compliquées et la victime s’est emportée au point de venir aux mains avec son jeune beau-frère, ce dernier se sentant humilié, va demander secours auprès de son père (B. M), un septuagénaire et son frère (B. Z), lesquels ont décidé d’aller « corriger » la victime.

C’est ainsi que tôt le matin du vendredi 3 mai, le père de la femme nommé (B. M) et son fils (B. Z) se sont rendus au domicile de la victime situé à la cité « Kaid Rabah » et avec la complicité de l’épouse (B.F), les agresseurs ont porté plusieurs coups de couteau mortels à la victime ayant entrainé son décès à l’intérieur de son domicile, la complicité de l’épouse semblerait évidente, selon notre source, puisque celle-ci a tenté d’effacer les traces du crime en lavant le sol du sang de son mari afin de faire diversion et faire croire aux enquêteurs que la victime a été agressée à l’extérieur du domicile conjugal.

Présentés ce matin du lundi 5 mai devant le procureur de la République, l’autorité judiciaire a sollicité un complément d’enquête et les 3 mis en cause furent placés sous mandat de dépôt pour homicide volontaire avec préméditation, complicité et non dénonciation de crime.

Fouad. H