ven. Nov 20th, 2020

Jeunesse volontaire, la force de frappe contre la médiocrité et l’insalubrité.

Une association qui se définit comme étant jeune dans l’esprit ceci implique des personnes de 7 à 77 ans, un large éventail qui lui permet de ratisser large et c’est tant mieux puisque c’est de bonne guerre et pour la bonne cause.

 photo (19)  Jeunesse volontaire, une association non lucrative créée depuis peu, par l’intelligence de son président Monsieur Ayadoune, et l’activisme de ses nombreux adhérents a pu en si peu de temps occuper les devants de la scène de la Mékkera sur le plan associatif par son sérieux, son engagement total dans les actions qu’elle initie, son travail de proximité et son style d’entreprendre fortement accrocheur.

Une force juvénile et apolitique qui s’est attelée dès sa création aux actions de proximité orientées vers toutes les franges de la société mais surtout c’est à travers des actions de solidarité, de nettoiement, de reboisement, de regroupement associatif, de sensibilisation et d’information qu’elle s’est imposée comme une force devenue aujourd’hui incontournable lors de toute manifestation ou action associative  au niveau local. photo (14)

Ses domaines d’action sont multiples, c’est l’exemple de la «foire RANA H’NA», organisée durant quatre jours au campus universitaire de Sidi-Bel-Abbès, situé à la sortie nord de la ville et en étroite collaboration avec deux autres associations très actives à savoir « Banquet de Platon » et « SOUK », est ce afin de rapprocher et de faire connaitre le mouvement du bénévolat à une large couche de jeunes universitaires et autres et par la même occasion attirer l’attention des autorités sur le besoin urgent d’assistance pour entreprendre le nettoiement de la ville et de la faire débarrasser de ses détritus qui ont fini par ternir l’image de marque de ce qu’on surnommait jadis « Petit-Paris ». ayadoune5

photo (20)   C’est ainsi que durant la période du 04 au 07 février, un riche programme a été offert aux nombreux visiteurs venus s’acquérir du mouvement associatif versé dans le bénévolat, l’occasion aussi était offerte au conglomérat ainsi formé, d’attirer quelques 600 nouveaux adhérents venus renforcer un effectif déjà de l’ordre de 6000, de quoi faire rougir beaucoup d’autres associations, plus anciennes dont le nombre d’adhérent ne dépassait pas la dizaine.

La réussite de cette manifestation qui s’est déroulée au sein du campus universitaire, a permis aux trois associations d’aller de l’avant pour relever un autre défi et réussir un autre challenge de taille à savoir, organiser  le 07 février,  une conférence-débat sous le thème des « ordures ménagères et l’environnement »  titre de la conference  à l’auditorium du rectorat de l’université Djillali Liabes de Sidi-Bel-Abbès, en présence des autorités de la ville et de tous les acteurs de la société afin de débattre d’abord du phénomène en tant que tel, ensuite des propositions de solution. Pour cette organisation réussie, Monsieur Ayadoune président de jeunesse volontaire et ses collaborateurs au sein de son propre groupe et au sein des deux autres associations sont à féliciter et à encourager pour un plus d’actions d’envergure pour notre bien-être et celui des générations futures.

Fouad. H