mer. Nov 18th, 2020

Ordures ménagères ! Nous te défions, Lance « Jeunesse Volontaire »

380021_277236068990136_114590265_nC’est dans  le cadre de la réalisation, de leur  riche  programme  d’action, ne montrant aucun signe d’essoufflement , que  « Jeunesse Volontaire», une fois de plus, veulent  que le bon exemple soit utile en démontrant  que le mouvement associatif n’est pas  uniquement un vain mot .Car se sentir engagé dans un projet collectif, c’est être présent en tout moment et en tout lieux  et  répondre aux  préoccupations  de la vie  quotidiennes des citoyens et de leurs environnement immédiat.

Il y a lieu de  s’étonner devant la grandeur du vide, quand tout est plein de problèmes. Notre wilaya possède un nombre et une mosaïque de  plus de 200 associations confondues  dont celles qui sont engloutis dans la frustration et se donnent  gratuitement des titres (pour ne pas sombrer)  et les véritables associations en perpétuel actions sur le terrain,  dont nous reconnaitrons, le « dynamisme honnête et sans contrepartie »  tel que« Jeunesse Volontaires»  principal  initiateur et organisateur ,  de cette importante rencontre qu’abrite l’auditorium  du Rectorat de l’université Djilali  Liabes , en cette journée du 07/Février 2013 sous le thème « Ordures ménagères et  Environnement »Cette conférence-débat a lieu en présence d’un ensemble de responsables locaux et de représentant de la société civile.

Il est un plaisir de côtoyer ces dignes représentants du mouvement associatif, qui ne  sont nullement avares  d’offrir leur  soutient   à tous ceux  qui dans l’accomplissement  de leur nobles  missions  en expriment le besoin.
Nous assistons au troisième évènement  effectué en très peux de temps qu’organise  le collectif des associations « RAHA AHNA » dont Jeunesse Volontaire est l’un des principaux maitre d’ouvrage. Cette association , a brillamment réussis avec les moyens de bord  en sa possession et la bonne volonté ,qui lui est sienne à  démontrer, que servir la ville,  consistait « à mettre la main à la pate» . Cette inquiétude causée par les ordures ménagère et  son environnement immédiat, qui est abordée, dans cette rencontre, ne peut être la seule tache de ces associations de très bonne volonté dont nous ne cesserons d’en  faire des louanges, mais c’est beaucoup plus  la cause de la démission du  « certains » mouvement associatif de quartiers qui pendant ces moments de crise est déplorable à plus d’un titre, dès lors qu’il est établi que la préservation du « cadre de vie du citoyen » est du ressort de la société civile, censée être représentée par ces différentes associations, qui ne sont apparentes que dans les lieux ou se trouvent les élus locaux.

Nous retiendrons, que parmi les interventions, certaines répliques faisant allusion à « l’activisme », nous ramènent au discours  « des mots », et cet épineux  volet des ordures. ou l’opportunisme, ne cède jamais sa place, pour se démarquer du lot. Ou sans jamais être présent, il veut la première loge. Bref  il est malheureux de le rappeler, ce phénomène de l’entassement des ordures  fait parti,  du décor de notre  ville et tout le monde le voit !. A chaque coin de rue, c’est l’atrocité que l’on constate à nos réveils, comme « bouquet de rose ». Des amas de déchets qui débordent, entraînant l’insalubrité, la pollution et la prolifération des maladies graves, nous interpellent.
C’est pourquoi « Jeunesse Volontaire, le Souk, le Banquet de Platon » et toutes les autres, feront encore des séances de sensibilisations, telle que celle du 07/02/2012 ou mieux encore, pour que les donneurs de  solution, peuvent  trouver leur solution auprès des locataires de leur cités et  réagissent positivement. Ils savent que le comportement de la majorité des citoyens est mis en cause, qu’il est très souvent dénués  de bon sens et de civisme, ils jettent leurs ordures n’importe où et n’importe comment, ne respectant  ni les abords de leurs portes, ni les horaires de passages des éboueurs, ni la beauté et  l’environnement de leur ville !.

 

Par K.Benkhelouf