ven. Sep 30th, 2022

La conscience civique Bélabésienne doit se réveiller comme pour l’équipe nationale de football!..par Ahmed Mehaoudi..

La dernière rencontre lors du forum organisé par les journalistes à la wilaya au centre de presse avec pour invité monsieur le directeur de l’environnement M. Benabderahmane à laisser entrevoir une problématique de fond en ce qui concerne le citoyen et la cité  et comment créer des conditions de vie agréable , décente  qui donnerait  à la ville  une image moderne  …L’aspect technique ne peut à lui seul rendre compte de l’état des lieux , c’est plutôt une affaire de mentalité urbaine qu’il faut développer et d’ailleurs les choses évoluent difficilement en cette matière…

                    L’histoire est là ..La ville de Sidi bel Abbès était surnommée « Petit Paris » en référence à la capitale française, on était alors colonisé…Un écrivain français Jules Renard , célèbre écrivain , visitant notre ville , s’est écrié «  C’est une ville coquette »…Ces détails historiques prouve avec clarté que depuis deux depuis deux décades  la dégradation est montée en crescendo à un point intolérable sans parler de gestes inciviques à l’endroit de la propreté et du nettoyage des quartiers …là on comprend les difficultés que rencontrent  la Commune avec ses services de « voiries » et les  « comités de quartiers » dont l’un et l’autre ont le rôle de l’entretien , de surveillance et imposer à chacun de respecter les règles de l’hygiène pourtant ont  fait croire que les bonnes intentions sont des actes ..Et l’on constate que çà stagne et beaucoup d’observateurs constatent qu’une vraie incurie s’abat surtout sur les quartiers pauvres …L’Hiver et les pluies soulignent avec acuité ces aspects négatives…Il est temps de tirer la sonnette d’alarme…Seule une association de bonne volonté en l’occurrence l’association « Jeunesse volontaire » présidée par Sid Ahmed Ayadoun est sur le terrain en organisant autant que peuvent ses moyens dérisoires des actions écologiques , des colloques de sensibilisation de la population mais est-ce suffisant ?. La pédagogie urbaine commence par l’école jusqu’à l’université, c’est là que l’élève ou l’étudiant doit apprendre les rudiments de la sociabilité en tant que citoyen …On voit la désaffection du milieu scolaire avec ses violences, et ses dérives de comportement parce que les méthodes d’éducation sont obsolètes et demandent une mise à jour avec l’évolution de la société…La morale traditionnelle n’arrive plus à avoir de l’impact…Le jeune aujourd’hui a codifié un nouveau langage qu’il faut décrypter…L’époque de « khayi » est révolue , aujourd’hui on dit  « chriqui » (mon associé)..c’est pour dire qu’une nouvelle réalité voit le jour…De là, le rapport à la cité a changé…Les quartiers résidentiels sont plus propres parce que cette catégorie sociale fait partie de la classe des riches, cela saute aux yeux et la catégorie pauvres est dans la mal vie…Arrêtons d’uniformiser les couches sociales…Le riche est riche, le pauvre est pauvre, ce n’est plus les mêmes conditions de vies ni les mêmes mentalités…Le populisme n’a pus sa place …La notion de peuple est abstraite et a une valeur symbolique comme le drapeau…Ces symbole sont au-dessus des catégories sociales …En terme de moyens de vivre , les plus défavorisés sont les plus exposés à un environnement malsain . C’est dans un tel espace qu’il faut le plus intervenir que ce soit en terme d’hygiène ou de situation d’existence , c’est là où il y a les chômeurs , la boue , les mauvaises rues , le manque d’argent , la misère..Un plan ORSEC est urgent pour enrayer le mal avant qu’il ne devienne incontrôlable .Cela ne concerne pas seulement les pouvoirs publics mais la société belabésienne entière, riche ou pauvre…Ce forum est en soi une belle initiative mais il a pris les contours d’une conférence de presse limitant son champ d’impact alors qu’il eût fallu inviter tous les partenaires s’occupant de ce secteur , du balayeur , à l’éboueur , au service voierie de l’Apc , aux comités de quartiers et en présence des journalistes de lancer un signal fort à la population..Toutefois il faut saluer cette initiative très instructive qui a permis de toucher les véritables agents nocifs qui minent la bonne santé et la salubrité publique dans notre cité …On espère un autre forum sur ce sujet avec plus d’envergure qui secourait la conscience civique des urbains bélabésiens…..

par Ahmed Mehaoudi.