mar. Août 11th, 2020

Achoura ou le jour de la clémence divine.

Demain samedi 24 novembre, la nation musulmane de par le monde et le peuple algérien fêteront Achoura, c’est le 10éme jour du mois hégirien de Moharrem 1434.

Cette fête qui sera célébrée avec foi et piété, et le jeune tout en l’accompagnant du neuvième ou onzième jour du même mois, était aussi célébrée par les habitants de la péninsule arabique avant l’avènement de l’islam.

Ce jeune même s’il n’est pas obligatoire il est très apprécié par Dieu tout puissant, qui le rétribue en expirant les pêches du jeuneurs de l’année écoulée.
Car selon un hadith de Mouslim rapporte que le Prophète (QSSSL) a dit : « le meilleur jeune après le jeune du Ramadhan est celui du mois sacré de Moharrem ».

En ce jour l’action clémente de dieu s’est manifestée à travers les siècles et le temps par la victoire éclatante du prophète Moussa ( que le salut soit sur lui) et le naufrage de Pharaon et ses soldats.
Ce jour de Achoura sera aussi le jour où Dieu pardonna au prophète Daoud, octroya des dons exceptionnels au prophète souleymane, sortit le prophète Younes du ventre du poisson, et éloigna le mal sur le prophète ayoub…etc…

Dans notre pays, elle sera célébrée dans la joie et le faste essentiellement dans les zones rurales où on sacrifia des bœufs et moutons et on distribua de leur viande aux nécessiteux de toute la région.

En cette heureuse occasion, le journal  » les échos de Sidi-Bel-Abbés » vous souhaite bonne fête.

Fouad.H