mer. Nov 18th, 2020

«Sidi-Bel-Abbés …l’espoir» : une nouvelle association pour la protection et la réhabilitation du vieux bâti de la ville est en cours de création.

espoir 3 En cette matinée du samedi 28 décembre 2013, vers 10 h, à la cafétéria de Mr Megherbi Belabbés sis à la cité el Wiam, un groupe de précurseurs s’est donné rendez-vous pour une rencontre d’importance capitale, où a été traitée l’épineuse problématique du riche patrimoine architectural de la ville de Sidi-Bel-Abbés en général et la protection et la réhabilitation du vieux bâti en particulier, un moment crucial et un tournant décisif dans l’implication citoyenne au programme de développement du chef-lieu de wilaya.

C’est ainsi que Messieurs : Talha Djelloul (initiateur), Nacer, Boudjekji, Hakem, Grazib, Ouired, Reffas, Taibi, Ourred, Mehadji et Megherbi, ont pris l’initiative d’entamer les premières procédures nécessaires en vue de mettre sur rail le train de l’association « sidi-bel-abbés…l’espoir » d’abord, par des contacts entre précurseurs eux-mêmes afin de se mettre d’accord sur les bases essentielles qu’il faudrait donner à ce groupement ensuite des procédures réglementaires nécessaires pour préparer l’assemblée générale dans le but d’élire son président et les membres du bureau.

La date du 11 janvier 2014 à 14 h, a été retenue par les présents afin d’organiser ladite assemblée au centre d’EL NAAMA sis à la cité Larbi Ben M’hidi (ancienne Gambetta), où devront se dérouler les élections en toute transparence, de ce fait, tous les citoyens concernés et intéressés par cette louable idée sont cordialement invités à y participer en ayant le soin de se munir d’une photocopie de la carte d’identité nationale. espoir 1

Il est à retenir que la ville de la Mékkera jouit d’un butin de guerre riche et varié composé de plusieurs infrastructures architecturales exceptionnelles et d’une beauté à rivaliser certaines villes de l’occident (Petit Paris). Aujourd’hui l’Homme Algérien doit comprendre que tout ce qui a été acquis à l’indépendance fait parti de son histoire c’est pourquoi il faut le préserver et conserver son originalité par un entretien assidu afin de pouvoir le transmettre aux générations futures.

Ceci dit, le journal des échos de sidi-bel-abbés, s’associe pleinement à cette respectable initiative et s’engage par son rédacteur Mr Abbas. O à couvrir tous les évènements futurs concernant l’activité de cette association et tenir informés nos honorables lectrices et lecteurs des démarches entreprises en ce qui concerne ce valeureux patrimoine.

Abbas. O