mer. Nov 18th, 2020

Qui gonflent l’incompréhension..; Si se ne sont ces alliances incompréhensibles… ?

 Comme tout est étrange dans cette vie de tous les jours. Qu’elle soit  Privée ou d’affaires,  elle devient  terrible et  les suites qui la composent, lorsqu’elles  ne sont pas manipulés comme des machines,  deviennent des jouets pensants du 7ieme ciel et calculateurs des horizons incertains, Et lorsqu’ ils deviennent des Messieurs tout le monde, ils se découvrent  des gestes et des allocutions bizarroïdes, comme c’est étrange !. Alors  ils deviennent  des pommes mures, qui  se confondent  à ces poires  acides et acceptent, la dégustation du sirop que l’on fait d’eux. Quand ils deviennent, une  pièce maîtresse  il n’y a plus d’intérêt  de s’étonner, en les voyant marcher sur les cadavres de l’honnêteté utilisée.

Lorsqu’ils se racontent des historiettes, ils ne pleureront que les histoires  rigolotes des autres, car les leurs, sont épargnées du grotesque de leur ridicule. Parce qu’ils n’ont jamais peurs du ridicule des autres. La hantise de  leur ridicule, est une peau de chagrin à plaindre. Ils malaxent le mot des maux, car ils pensent détenir la science de  tous les lexiques, seul  nos  petit mot devient un os qui prend à la gorge. Même lorsqu’ils  étaient éradicateurs  hier, ils deviennent dar-dar  réconciliateurs et ceux qui se  prenaient pour des  réconciliateurs se transforment en opposants et la boucle est bouclée, dans le cercle de ce cirque. Ceux ne sont plus des positions naturellement civiques à apprécier, mais des positionnements d’intérêts, qui font vomir. C’est la  grande joie des tailleurs qui n’étonnent  plus, et qui  trouvent ou et avec qui  vivoter. Ces gents changent tellement de vestes, que toutes les vestes ne leur iront jamais sur mesure !. Et pendant tout  ce temps, rien ne va plus,  rien ne marche plus,  l’on stagne à la case de départ !- Ceux qui croyaient avoir réussi, perdrons progressivement, le mot des maux !

Bien sur, pour revenir à la politique, qui a fait de nous, un petit quelque chose qui brouille, ou qui bouille, ou qui mouille. Il est tout a fait clair, que lorsqu’on prend en référence, les résultats d’un vote et que l’on ignore  les fautant et que l’on s’aperçoit que tel ou tel parti possède plus de 35% de votants. L’on doit admettre qu’il dispose du droit de présenter un candidat à l’APC. Et que pour bien rouler dans « sa » farine, il peut par esprits machiavéliquement-intelligent, faire des alliances parfois  « très gênantes ». Oui ! il se sent en mesure de faire des alliances, comme une arme tranchante à deux revers, comme la confirmation que l’on désire « aiguiser » un mépris entre des citoyens, en grande parti d’une même géographie, qui malgré, les expériences vécues, lors des précédents votes,  l’on ne pensent  rien d’autre,, qu’à les noyer entre eux, dans une  « même sueur ».

Et alors dans ces cas là, l’on se demande, ou se trouvent les hommes et les femmes sages ,  que l’on pensait, que l’on sentait, que l’on croyait.qui nous émerveillaient en se disant être sage ?  Ceux ou celles qui se disaient être cultivés et barricadés de mots et de scoop plein les mots ?. Ceux ou celles qui prétendaient défendre la cause de leur terroir, par l’excellence  dans les commandements de la sagesse ?. Ou sont-ils ceux là qui  sont  responsables  de  par l’enseignement  de leur lumières, qu’en bon gagnant ou en bon perdant, les citoyens seront confrontés, dans leurs mêmes problèmes ?. Ils n’existent pas de litiges vert pour que le blanc perdent la boussole .Il n’existe pas de châtaignier, pour que  les remords marrons, perdent leur saveur faramineuse. Il n’existe pas de vastes étendues  ou nos besoins  en rouge, se ferons sentir ils ne seront  confrontés qu’à  des  problèmes identiques !

Malheureusement, pour nous, une fois de plus les stratèges du pouvoir n ont pas raté leur objectif cette fois ci encore, en diabolisant et la politique et la gestion future des APC/APW. Une fois de plus, cela trainera et tous nous serons entrainés  par la vague. Une fois de plus, toute catégorie animalière ou les charognards vont s’assoir à coté pour sauter sur leurs proies au moment opportun. Ou les « tripes » vont se dresser les unes contres les autres ! Nous allons assister aux danses des éperviers et les uns et les autres  nous allons nous  épier,  nous allons nous disloquer !. Nous allons les voire en maitre, tout faire pour clôturer leur séances, avant même qu’elle n’est débuté !.

Ce qui dérange dans cet état effrayant, c’est l’indifférence et l’ironie du sort. Les citoyens  aiment  en décrypter les évènements, et les militants, émanant de partis, qui se sont lancés dans les élections, en déguste l’acidité. Ce  qui est étrange dans ce théâtre, c’est que nous  sommes en retard sur  des  réalités et cette manière d innover l erreur  de l’étrange est  étrange.

Cependant, nous savons que nous avons beaucoup à apprendre de la clarté et la transparence, et nous ne faisons rien. Quand au travail de coulisse, comme cela se fait  ailleurs sans provoquer de faux débats, parfois nuisibles aux autres alliances, ayant un intérêt politique particulier et de taille, nous devons en faire l’apprentissage.

La liberté est donnée à tous ! Rien de cela  ne peut être fait sous  manipulation de personne interposés  si cela n’est pas  à  desseins. C’est alors, touts les comportements bizarroïdes, que l’on s’étale pour épater la cour, nous comprendrons qu’il s’agirait d’un autre débat, que seul la médiocrité excelle avec art et auquel l’excellence n’adhère pas !

K. Benkhelouf.