sam. Juil 3rd, 2021

S.B.A à soif et paye chèrement les errances du secteur concerné.

Organisation Algérienne de la Protection et l’orientation du consommateur et son environnement (A.P.O.C.E.) bureau de wilaya de Sidi Bel Abbes, ainsi que plusieurs organisations de la société civile et associations de quartiers ont contesté les nouvelles modalités de distribution d’eau potable proposé par la direction de l’A .D.E .lors de la rencontre du 23 JUIN 2021 qui n’a pas échappé́ au débat houleux mené à coup de solides arguments au point que la situation exaspère d’autant plus qu’elle ne semble pas sous contrôle compte tenu de la baisse du quota attribué par la wilaya de Tlemcen barrage Sid Abdelli soit 68.320 m3/J repartis sur 18 communes y compris le chef lieu a atteint ces derniers jours une diminution de 17.320 m3/J face à cette situation préoccupante que connait la wilaya depuis plus d’une décennie en matière d’approvisionnement inégal d’eau potable, provoque un certain nombre de difficultés persistantes et d’insuffisances ne permettent pas à la gestion des ressources en eau de répondre pleinement aux besoins des populations et du développement social économique durable. Malgré le transfert d’eau des wilayas limitrophes, Dans le contexte de tension hydrique, la société civile fait appel aux autorités locales à récupérer le déficit à partir de la station de dessalement de HONEIN soit 22.000 m3/J pour un partage équitable. A ce titre cette tension hydrique peut être à l’origine de plusieurs aspects négatifs sur la santé humaines et environnementaux, particulièrement à cette période de recrudescence des cas de Covid-19 dans notre wilaya. Nous ne voulons plus demander à nos enfants de reprendre les jerricanes d’eau..

O.Rayan