mar. Nov 17th, 2020

C’est parti pour les urnes , l’Algérie va parler maintenant !

 La campagne est terminée, les positions sont tranchées, maintenant il s’agit de laisser faire les urnes …L’homme qui sera choisi aura l’insigne honneur de mener notre pays vers toujours plus de développement et de prospérité…Cette fois  ces élections sont un premier pas vers un état démocratique, et pour cela c’est déjà un changement historique…

Plus rien ne sera comme avant…Chacun est conscient des enjeux , il est inutile de « chauffer » les esprits, le peuple est plus aguerri parce que informé…Chaque parole prononcé par un politicien a été  enregistré…le peuple a réfléchi , il a écouté toutes les tendances , a pesé  le poids des candidats , a pesé aussi ceux qui boycottent ..Le peuple a fait son bilan de ces promesses allant du réalisme à l’utopie …Et le jeudi 17 avril  , chacun dans son isoloir mettra un nom dans l’enveloppe et l’insèrera dans l’urne , il aura accompli son devoir honnêtement…Il aura donné son verdict sur le candidat qui aura la charge  du poste de président de la République…. Laissons l’Algérie au dessus des démêlés de politiciens…laissons les familles algériennes loin des calculs politiciens ou partisans, c’est au peuple et au peuple à lui seul de faire sortir des urnes ce qui lui semble apte à concrétiser ses aspirations…après le 18, les promesses seront sous serment, la main droite posée sur le Coran El Karim …Au partis algériens , tous sans exception aussi de changer de mentalité , de ne plus se concentrer sur une vie électoraliste , de plonger dans les réalités sociales des algériens , de participer quotidiennement aux soucis , au pouvoir d’achat , aux droits élémentaires , à la vie en société , quitter leur tour d’ivoire comme c’est le cas de l’élite intellectuelle de prendre part avec engagement et avec plus d’énergie aux choses publiques des  cités , grandes ou petites , villages , douars  …L’important est d’éviter les stigmatisations , les pratiques agressives , de se rendre plus citoyen , de se prémunir du sens de la responsabilité collective et individuelle …Essentiellement penser que la chaise présidentielle est sacrée car elle gère 40 millions d’âmes…Nos Chouhadas nous  jugent ce 17 Avril , soyons-en digne !…

Par Ahmed Mehaoudi.