jeu. Nov 19th, 2020

Histoire d’un adultère …Par Ahmed Mehaoudi

10 MOSAIC PALERMO LA FEMME ADULTERE« En pareil cas , elle m’a joué un sale tour !Je n’avais pas saisi… » a t-il confié au journaliste.

tout son salaire etait passé entre ses mains , pas un sou mis de côté , elle le croquais même les mains .Devinez , il ne lui reste plus que la peau sur les os ,et la pauvre épouse dans son coin recevait les restes , elle le craignais du reste , une femme de cinq enfants , sans logis car l’appartement était en son nom , la considérant comme l’invitée de sa mère , celle qu’on a marié pour s’en débarrasser , la placer entre une belle-mère et un gendre somme toute qui devait être un bon caniche à la nourrir gratis et espérant une nichée d’enfants pour la gloire des deux familles .

Ah ! le beau mariage !et voilà où il en était entretenant une femme venue malgré moi et une autre , une louve en train de le dévorer l’âme et qui plus elle-même chouchoutait un autre , sachant qu’il  traînait à ses pieds , rançon du charme , elle l’’avait charmé , maintenant , il devenait un rebut , son amour pour était fini et je sais aujourd’hui aussi que le fric qu’elle prenait de moi , elle l’offrait à l’autre gars , doublement cocu ,..Et on dira qu’une vie d’adultère est une bonne affaire ! Dites ce qu’il aurait dû faire en pareil cas , le voilà charcuté de toutes parts, peut-être voulait-il que tout s’arrange en même temps, c’était trop beau de demander le tout ! Allez ne le jugeons pas , il n’a  jamais appris à aimer, plutôt on l’a éduqué pour consommer, obéir, être un suivant, ne réfléchir qu’à se satisfaire, et on va me dire qu’il est  seul coupable ! Non, mais on l’a fait, les autres l’ont fait, il est leur  votre produit, leur  pure création comme Frankenstein, un monstre qui vit parmi vous et encore vous aurez l’outrecuidance de le juger!

Ne mentez pas à vous-mêmes, chacun circule en lui un être comme lui, un être de la même argile, de la même eau, du même calibre, sauf que lui sa monstruosité mérite un soin intensif, une hospitalisation d’urgence au pavillon d’un psychiatre, qu’on l’enferme pour traiter cette sale fièvre libidineuse, car pour les grands monstres c’est une autre histoire , eux peuvent s’acheter toutes les femmes du monde , ne font pas cas de la séduction , ont en horreur la vertu , s’habillent d’un respect apparent , ont des entrées chez les plus hautes sphères , ne s’en cachent même pas , n’hésitent pas à posséder dix mille maîtresses au vu et au su des  places publiques , ils sont d’ailleurs enviés , marque d’une réussite sociale !ils ont même des admirateurs !C’est fini , il n’a plus de foyer , sa femme et ses  enfants sont reparti chez ses parents , désormais il va rejoindre l’armée des SDF , méditant sur sa triste aventure , seulement à cet instant même , Ahmed Mehaoudi à qui il dicte son récit , semble très amusé , un verre de tinté à la main , et il vient de lui lâcher cette phrase terrible « Pauvre con ! T’as rien compris ni aux femmes , ni même à la vie ? »

Que lui répondre, refaire sa vie ? A  t-il  bien retenu la leçon !Va t-il  vraiment changé ?

L’avenir le dira!

Ahmed Mehaoudi