sam. Jan 22nd, 2022

Le journal les échos de sidi- Bel-Abbés s’associe à l’effort planétaire de lutte contre le VIH/Sida.

Au jour d’aujourd’hui, l’Algérie compte 1500 sidéens et 6000 séropositifs, selon des statistiques établies par un organisme crédible…des chiffres qui font peur en dehors de tout espoir de guérison totale, l’humanité reste malheureusement menacée et frappée de plein fouet par ce fléau, au moment où la recherche médicale tente tant bien que mal, de trouver une solution thérapeutique radicale pour en finir définitivement avec le mal du siècle même si, à l’heure actuelle, la prévention et la sensibilisation demeurent les seules alternatives possibles.

Bondant dans le sens qui aura été donné à cette date phare du premier décembre de chaque année pour célébrer la journée mondiale de lutte contre le VIH/Sida, le journal les échos de Sidi-Bel-Abbés en tant que vecteur local d’information s’auto-associe à cette logique et au devoir humanitaire de lutte contre ce fléau sanitaire à travers la sensibilisation générale mais surtout pour faire transmettre le message vital que nul n’est à l’abri de ce danger raison pour laquelle il serait plus intelligent de lui déclarer la guerre en rangs serrées la main dans la main.

 

La Journée mondiale du sida, organisée le 1er décembre, donne donc l’occasion à des personnes d’horizons divers de se rassembler pour mieux faire connaître le VIH/sida et pour montrer leur solidarité face à la pandémie.

 

Cette journée permet à plusieurs partenaires publics et privés de donner des informations sur la situation concernant la pandémie et de promouvoir la prévention, le traitement et la prise en charge du VIH/sida, dans les pays à forte prévalence mais aussi ailleurs.

 

Enfin, voici les 10 objectifs tracés pour l’année 2015 afin d’espérer un zéro nouvelle infection à VIH, un zéro discrimination et un zéro décès lié au sida.

 

  • Réduire de moitié la transmission du VIH par voie sexuelle, y compris parmi les jeunes, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et dans le cas du travail du sexe
  • Éliminer la transmission verticale du VIH et réduire de moitié la mortalité maternelle liée au sida
  • Empêcher toute nouvelle infection au VIH parmi les consommateurs de drogues
  • Assurer l’accès universel aux thérapies antirétrovirales pour les personnes vivant avec le VIH admissibles au traitement
  • Réduire de moitié le nombre des décès dus à la tuberculose parmi les personnes vivant avec le VIH
  • Prendre en compte les personnes vivant avec le VIH et les familles affectées par le virus dans toutes les stratégies nationales de protection sociale et leur assurer les soins fondamentaux et le soutien
  • Réduire de moitié le nombre des pays dotés de lois et de pratiques punitives à l’égard de la transmission du VIH, du travail du sexe, de la consommation de drogues ou de l’homosexualité
  • Abroger les restrictions à l’entrée et au séjour liées au VIH dans la moitié des pays qui en sont dotés
  • Répondre aux besoins des femmes et des filles liés au VIH dans la moitié des ripostes nationales au VIH
  • Zéro tolérance pour la violence sexiste

 

Dr HOCINE Fouad.