sam. Mar 28th, 2020

Lettre d’un citoyen aux candidats en lice et aux boycotteurs du vote présidentiel…

Je ne  sais pas si mon avis a de l’importance mais en tant qu’algérien je me suis permis moi aussi de transmettre une lettre car depuis quelque temps c’est par courrier qu’on s’exprime…voilà que nous sommes devant un tournant historique  après soixante ans de lutte pour recouvrer notre souveraineté , pour consolider notre indépendance , finir une page  de notre histoire millénaire , commencer une autre certes plus ardue car il s’agit d’édifier un état moderne , basé sur le droit et sur les valeurs universelles de la liberté …Pour cela , il est inutile de formuler des discours politiciens mais une  vision de notre avenir immédiat …Le multipartisme est une réalité , la démocratie est à l’ordre du jour ..On peut défendre son option, son projet de société mais la question est d’accepter un concept  inévitable, celui de la volonté populaire, d’accepter le choix du peuple qui reste le seul détenteur du pouvoir …

C’est vrai que les urnes départage, que  par les urnes le peuple décide qui va le représenter à la tête de l’Etat…En tant que simple citoyen , les voies du pouvoir me sont impénétrables, mais soyons honnêtes  la démocratie si on l’adopte réellement  se base sur l’alternance laquelle émane du respect des lois qui régissent la république …On oublie souvent chez nous que notre pays a longtemps été gérer par un système colonial qui ne reconnaissait pas à l’algérien la citoyenneté pleine et entière , il était considéré comme un indigène de seconde zone avec son deuxième collège de Béni oui-oui…Il me semble qu’il est temps d’en finir avec  ces séquelles coloniales qui franchement n’ont pas complètement disparu de notre paysage  pour combattre ces relents du passé…Il faut admettre en toute évidence que l’unanimisme et le plébiscite n’ont plus droit de cité , maintenant on est élu par les urnes pour un projet de société  concret et non pas sur une utopie irréalisable…Il faut redonner à l’action politique ses règles élémentaires , de ne pas la confondre à l’affairisme , qu’un parti puisse avoir de l’impact auprès du peuple et d’arrêter d’agiter le mot peuple comme un emblème abstrait…Un parti a ses militants , le peuple a ses élus , l’Etat à ses technocrates , à chacun donc de se reconnaître dans son statut …Notre pays traverse une période de transition , un passage d’une légitimité révolutionnaire à une légitimité constitutionnelle….De ce fait , il est urgent  de ne plus considérer le pouvoir comme une famille mais des citoyens choisis par le peuple pour veiller à  la marche des affaires de l’Etat , justement ce vœu était espéré par nos valeureux martyrs dont le combat était de consacrer une Algérie indépendante , moderne sur des valeurs musulmanes …52 ans après , le temps est venu de changer …Mais changer selon les aspirations du peuple..Le peuple a les  urnes, c’est de cette façon qu’il exprime sa volonté …Des candidats se présentent, d’autres boycottent,  seulement messieurs, il y a une chose qu’il ne faudrait pas oublier, le 17 Avril est une date de vérité…La balle est dans le camp du peuple, on doit respecter son choix…Le peuple ne se laissera plus faire cette fois , on l’espère ..Il veut des élections à sa mesure…Pouvoir et opposition sont prévenus…Préservons  notre paix et notre stabilité pour peu qu’on respecte ce peuple..Un pouvoir averti en vaut deux…

En bon entendeur salut !

Par Ahmed MEHAOUDI…