sam. Mar 28th, 2020

Monsieur le maire , tiendrez-vous vos promesses électorales ? par Ahmed MEHAOUDI.

Affronter les urnes en passant par tous les coups possibles à la loyale ou à la triche , il n’en demeure pas moins celui qui sortira vainqueur ne doit pas se dire que le plus dur est fait , bien au contraire il doit réfléchir à mille fois pour siéger et diriger  une commune avec en prime celui de gérer et d’appliquer des lois que le peuple à voter , d’être à l’écoute , de régler le maximum de problèmes divers relevant de sa compétence , penser que c’est lui qui est au service du citoyen et non l’inverse , qu’il est considéré comme le premier magistrat de sa circonscription , qu’il est tenu de contrôler la vie en commun des habitants , de toujours aller vers les doléances de ses administrés , de combattre avec ses délégués les fléaux socio-culturels , pour dire qu’être élu est une lourde responsabilité . La période dans laquelle se trouve le pays exige d’ailleurs une rigueur de fer, et pour cela il s’agit de créer les conditions nécessaires à ce lien citoyen. D’abandonner l’idée de s’enfermer dans l’esprit clanique ou tribal, ou bien même  compartimenter le contribuable selon son rang ou sa catégorie sociale, de cerner le terme « hogra » et d’en trouver le remède efficace . Pour cela en première ligne de mettre à nu  les magouilles à tous les échelons en utilisant les leviers de la justice réellement selon le principe que nul n’est au dessus des lois  , de pointer du doigt où il faut guérir  et où il faut  prévenir en songeant que la participation citoyenne est fondamentale dans une société justement qui tire sa référence de nos valeurs musulmanes  dont le crédo est  le « Hak » c’est-à-dire la justice prime sur le droit , le droit sur la loi et le tout dans la liberté pour l’espérance d’une prospérité . C’est vrai que parfois , les mots sont abstraits mais ce qu’on voit dans ce qui se passe dans le monde arabe et musulman et même dans d’autres contrées montre bien avec évidence que les peuples se réveillent et veulent de la transparence dans la conduite des affaires du pays , c’est une dynamique d’ensemble qu’on doit saisir et  à la base un maire est le premier maillon de cette longue chaîne du mécanisme du pouvoir . C’est avec lui en tant qu’élu du peuple qu’on évalue de la bonne santé d’une nation , avec lui qu’on sait où l’on va , avec lui qu’on corrige l’évolution du développement , tout cela démontre s’il est en est que les élections communales ne sont pas un marché de dupes mais bien une science politique pour assumer et édifier une nation forte et juste..On constate médiatiquement les querelles partisanes, les coups bas, les invectives et tant de combats de coq, on constate également que les programmes sont justes des discours de bonnes intentions, qu’il y a absence d’arguments pratiques, sans statistiques avérées, ni chiffres à l’appui, seul persiste encore des propos « populistes » obsolètes , n’ayant  que peu d’impact sur cette nouvelle génération « Facebook et Twitter » , nos futurs élus doivent donc adopter un nouveau comportement , un véritable  code de moralité publique  , une nouvelle façon de communiquer , une nouvelle approche de la réalité et ne plus se cantonner sur les vieux clichés  très folklorisés  de la forme 2eme collège sous l’ère coloniale , le temps est venu pour se réveiller , pousser le pays à son indépendance effective et se dire que le monde n’est plus comme avant  car le citoyen est plus informé , plus averti des choses de sa commune .

Un maire doit se faire aimer par ses concitoyens , montrer une gentillesse de fait  en étant bien sûr ferme sur ses décisions , savoir nommer les équipes qu’il faut  entre compétence et intégrité autant que possible car on sait que l’erreur est humaine mais la corruption est un délit qu’elle soit morale ou physique ou financière .

Notre histoire contemporaine et l’actualité demande qu’on signe un nouveau pacte, celui de réaliser ce pourquoi nos martyrs ont donné leur vie pour que vive l’Algérie.

Messieurs les élus, faites votre devoir comme nous les électeurs nous accomplissons le notre allant aux urnes , geste que des hommes et des femmes avant nous se sont battus pour en faire un acte démocratique . A chacun sa place et son devoir.

En bon entendeur , salut !

Par Ahmed Mehaoudi.